La richesse forestière vue par un maire

Au moment où des concepts comme l’économie verte, l’environnement ou la protection des ressources naturelles s’incrustent dans le noyau de l’économie moderne à l’échelle mondiale, la tendance en Algérie est à la diabolisation de la forêt.
Après avoir assisté à des opérations d’élimination de sites naturels dans un climat de pur massacre écologique pour y installer des coopératives immobilières ou des cités dortoirs, des responsables locaux se mettent désormais à accabler la forêt qui, à leurs yeux, serait un facteur favorisant le sous-développement qui frappe les localités possédant des potentialités forestières.
Le P/APC de Mizrana (une commune côtière de la wilaya de Tizi Ouzou), fait partie de ces représentants de l’administration locale que la forêt désenchante.
Dans un article sur El Watan, il déclare en guise d’argument à son désappointement : « 57% du territoire de la commune de Mizrana relèvent du domaine forestier. C’est un handicap pour notre commune ».

Convoitise

A la place de ce massif forestier, le responsable de la municipalité souhaite sans doute que ce territoire soit exploité autrement.
Mais, connaissant la conception que se font les collectivités locales du développement local, il y a risque de voir la forêt de Mizrana se transformer en un ghetto urbain ou un terrain idéal pour la spéculation immobilière.
Cette dernière hypothèse n’est pas à exclure lorsqu’on sait à quel point le foncier maritime dans la wilaya de Tizi Ouzou fait l’objet de convoitise.
Il suffit de dévoiler l’identité des propriétaires des villas et autres hauts standings installés le long de la côte de Tigzirt jusqu’à Azzefoun pour se rendre compte des desseins que cacheraient des lobbies à l’appétit vorace pour le foncier.
En revanche, il aurait été souhaitable de voir le P/APC de Mizrana formuler des propositions quant aux projets qu’il souhaiterait installer à la place de la majestueuse forêt dont la nature a gavé sa région.
Il faudra vérifier, par la suite, si les projets en question ont déjà été essayés par ailleurs et si ils ont fait sortir d’autres communes du tunnel de sous-développement dont se plaignent indéfiniment tous les responsables locaux à l’échelle nationale.
Il faudra apprendre à considérer la forêt comme une ressource naturelle nécessitant protection et gestion rationnelle et non pas « une caserne écologique ».

84 Réponses to “La richesse forestière vue par un maire”

  1. shttp://www.florum.fr/abies-numidica-pendula/57129/sapin-d-algerie-sapin-de-babors-sapin-de-kabylie-sapin-de-numidie-zp.html#descript

  2. Bonjour ;

    Je vous écris pour la confiance que j’en aie à votre compétence et votre sérieux ; en effet j’avais feuilleté récemment un article concernant un arbre exotique qui s’appel le Sapin Numidie ; qui se trouve sauf au montagne de Babor ; d’après toujours l’écrivain de cet site belge, l’arbre est en voie de disparition à cause d’une part de la négligence de l’être humain et d’autre part par la faible taux de la pluviosité de ces derniers décennies, tout de suite alors j’ai posé la question de la crédibilité de ces informations et s’il y a un programme concernant la sauvegarde et la reproduction de cet arbre qui représente un patrimoine nationale d’autant plus qu’il a été considéré comme espèce rare.

    J’attends toujours des éclairages de votre part et merci.

    • shttp://www.jardindupicvert.com/4daction/w_partner/–.8412gp

      partout où je regarde, la réponse est « non disponible actuellement » –

    • shttp://n.montes.free.fr/pdf/Derridj.pdf

      je fouille – en fait il faudrait peut être d’adresse à un institut d’agronomie

    • shttp://www.nouara-algerie.com/article-apercu-du-patrimoine-forestier-d-algerie-par-gredaal-com-48168252.html

      voilà un site qui semble vouloir défendre la forêt en Algérie – et effectivement le sapin de numidie semble en voie de disparition – donc courage pour le sauver

    • fhttp://ecolonews.blog.fr/2012/05/24/a-lui-tout-seul-jadav-payeng-a-fait-pousser-une-vaste-foret-13733893/

      il l’a fait donc tout le monde peut le faire –

    • yasmina Says:

      Bonjour , je viens de lire votre message , je suis contente qu »on s’interesse au sapin de numidie , justement mon étudiante travaille sur cet arbre pour sa sauvegarde , Si vous avez des informations , elles sont les bienvenues

  3. est-ce que l’on ne pourrait pas monter une association pour envoyer au moins des ruches et des essaims – c’est important

    • douida Says:

      Votre idée n’est pas impossible.Il faut préparer l’ébauche,pour que l’association ne soit pas un mort-né. Salutations

      • j’ai demandé à l’Association Nationale combien coutait un essaim et s’il était facile de s’en procurer. Mais, il faut d’abord savoir si ceux qui ont perdu leurs ruches sont demandeurs, et si le Ministère de l’Agriculture Algérien accepterait de recevoir ces essaims – (et aussi en France, il faut connaitre la réglementation)

        De plus, il faut certainement un voyage par avion – et un accueil rapide sur le sol Algérien – un « emballage particulier » ces petites bêtes n’étant pas facile – je sais que les transferts d’un terrain à un autre se font la nuit –
        En plus, il faut « des reines » ………….
        Ceux qui ont perdus leurs essaims ont également perdu leurs ruches – mais ça je pense qu’il y a des artisans en Algérie pour en refaire – hausses comprises –
        L’hivers elles ne butinent pas, il faut les nourrir de glucose je crois ??

        Je questionne

        • Bonjour,

          Non malheureusement il n’est pas possible d’exporter des abeilles de France en Algérie. De plus, cela ne serait pas une bonne chose à cause de la différence des climats. En effet,

          une abeille de France transplantée en Algérie ne serait pas habituée au climat et à la flore locale, et de ce fait ne produirait pas de miel comme elle aurait pu le faire dans sa région d’origine.

          Cordialement,

          Eugénie

          voilà la réponse , alors que peut-on faire ?

          • Le climat du sud de la France est plus proche du climat Algérien que climat du Nord – donc les abeilles pourraient aller du midi vers l’Algérie et pas vers le nord ???????
            Et la Corse ??

    • Il existe des associations constituées en coopératives apicoles en Algérie( surtout des jeunes éleveurs,formés dans des centres spécialisés).Je pense ,au lieu d’envoyer des abeilles et ruches de l’extérieur du pays,il faut assister ces associations,celles-ci prendraient le relais pour « aider » les futurs bénéficiaires.
      PS:Il faut bien sûr au préalable ,je pense,disposer des avis et autorisations des administrations concernées.
      C’est une solution négociable et réalisation . Le déplacement et l’acclimatation des abeilles sont des contraintes dans la réussite de la production du miel.L’abeille peut effectivement jouer un grand rôle dans la régénération des espèces végétales ……………..spécialement forestières.

  4. douida Says:

    L’autoroute Est-Ouest est un bien nécessaire.Mais lorsque l’on sait que le tuf et terre saine,qui sont des matériaux de l’autoroute,proviennent de certaines parcelles de foret appartenant au patrimoine de l’état et que les chinois et autres paient des particuliers pour 600.000 D.A l’hectare ‘il suffit de présenter une déclaration sur l’honneur authentifiée par l’A.P.C avec deux témoins’ que la parcelle de foret leur appartient et les jeux sont faits. Où sont les forestiers,les gars de l’environnement? Et pourquoi pas le président de l’A.P.C.?

  5. Je suis tout à fait d’accord avec vous pour la loi portant régime général des forêts.
    Mais pour les PPDRI,je persiste moi aussi en connaissance parfaite du terrain. Comment voulez-vous préserver et sécuriser ce qui reste du patrimoine forestier si vous ne faites rien dans les zones limitrophes et immédiates à la forêt? i.e,si vous n’aidez pas les populations riveraines par des actions appropriées et étudiées pour justement améliorer leurs conditions de vie.Il existe des projets qui ont donnés leur premiers fruits,il s’agit bien sûr de bien les mener.
    Pour les 7.000.000 ha de forêts d’où vous sortez ce chiffre!Vous n’avez qu’à consulter le site de la DGF….le détail est donné.
    D’ailleurs avec les incendies,les maladies,les dépérissements,que reste-t-il de nos forêts,sans parler des différents dépassements ( coupes illicites,défrichements,constructions…).Alors,je pense et en connaissance parfaite du terrain que les PPDRI spécialement conçus et adaptés aux forêts sont un atout et une démarche incontournable pour atténuer les pressions sur le couvert végétal,leur impact ne peut qu’être positif mais les résultats apparaîtront à moyen terme.Et la aussi,croyez-moi,la gestion,l’approche,le suivi jouent un rôle prépondérant dans la réussite de ces projets.La compétence est de rigueur.
    Je suis d’avis avec vous qu’il ne faut pas trop disperser les efforts et les moyens des forestiers, c’est pourquoi,j’insiste sur le travail de proximité,il faut et c’est une nécessité de réaliser ces PPDRI mais à la limite ou à l’orée des forêts.
    Il y’a des stratégies et des approches locales qui ont données des résultats encourageants, c’est pourquoi,je vous prie de ne pas généraliser et porter des jugements à l’avance sur des projets naissants encore jeunes,i.e,qui viennent juste d’être entamés (2009).Il faut aussi tirer profit de ces résultats mêmes s’ils sont à leur premier stade.Là,aussi ,je pense qu’il y ‘a manque d’information,de vulgarisation,chacun travaille qu’il peut et veut dans son petit teritoire ,personne ne s’en souci ni n’essaie de profiter de l’expérience minime soit-elle!Il est utile de faire des haltes,des évaluations et sur le terrain.C’est seulement,comme ça qu’on peut progresser.Beaucoup malheureusement d’entres nous ont des idées préconçues et hâtives sur des projets alors qu’ils ignorent leur conception. Seul le terrain et les bénéficiaires perçoivent leur intérêts.Alors,svp,ne gâchons pas tous les espoirs qu’observent les populations riveraines délaissées depuis longtemps,au contraire,le forestier doit être fier d’assister ces dernières en mettant tout son génie pour améliorer leur niveau de vie.Son rôle est de réussir et la forêt pourrait être sauvée.D’ailleurs,de tout temps,il a fait du développement rural,alors que maintenant que ce dernier est consolidé par la force de loi , réglementé,on en doute ou on veut en faire douter des gens .Merci quant même d’avoir répondu à mon commentaire.

    • Benallal913 Says:

      Merci pour ce commentaire et pour votre engagement envers le monde rural.
      Le développement rural ne date pas d’aujourd’hui mais depuis la révolution agraire avec des moyens plus conséquent ,entre autres , la construction de 1.000 villages Agricoles qui en est un exemple éloquent .
      Ceci ne veut pas dire que c’était du travail parfait , mais tout au moins , il y avait une stratégie et une planification avec des objectifs bien définis et c’était une autre époques avec des hauts et des bas qu’on est tenu de rectifier parce que le monde a évolué.
      Quant au programme actuel du développement rural , je suis d’accord avec vous uniquement sur un point , lorsque vous dites , concernant la participation du secteur des forêts au PPDRI,les projets doivent s’inscrire dans l ‘Environnement immédiat des forêts pour atténuer la pression anthropique sur la forêt.
      Pour le reste , je suis contre et c’est mon point de vue en tant que praticien ayant participé à l’élaboration de plusieurs PPDRI .
      Je suis contre la manière avec laquelle sont conçus les Projets :
      Absence d’études préliminaires des projets ( études Hydrologiques, Agro-pédologiques, Socio-économiques,Topographiques , Géomorphologique …)
      Participation de la population rurale très limitée aux projets .
      Absence d’objectifs chiffrés des PPDRI.
      Absence de débat contradictoire au niveau des institutions étatiques(Ministère, Directions de Wilaya, Subdivisions…)
      Dossier des projets à l’état sommaire(simple présentation +devis).
      Absence de stratégie par zone géographique(notion de terroir et préservation développement des écosystèmes existants ).
      Absence de vision à long terme et de stratégie de développement durable.
      Par ailleurs, la conduite ou le pilotage de ce genre de projet, demande une parfaite connaissance en Management de Projets , chose que la plupart des préposés de l’Administration n’ont pas encore bénéficié de ce genre de formation.
      A ce jour, aucun bilan quantitatif et qualitatif n’a été établi pour tirer des conclusions et mettre un terme aux rumeurs concernant le PNDA et les PPDRI .
      Pour ce qui est des sept millions d’hectares , il s’agit des chiffres officiels du Patrimoine Forestier qui comprend les Forêts,les Maquis et les Nappes Alfatières.

      • Ouf! Je suis très à l’aise de discuter avec quelqu’un qui sait ce qu’il fait et dit.
        je suis content aussi que vous soyez convaincu de l’utilité des PPDRI à la limite du domaine forestier.C’est l’essentiel,on est sur la même lancée.
        Pour le reste ,i.e, de la conception à la réalisation du projet,les administrations concernées peuvent rattraper le train en marche en faisant appel aux bureau d’études spécialisés pour corriger un peu le tir.Là,on doit agir ou ne pas agir.Les maîtres d’ouvrages doivent faire appel à des spécialistes expérimentés,c’est un problème de gestion.
        Pour le patrimoine forestier,les chiffres de la DGF,toutes formations végétales confondues avoisinent les 4.100.000 Ha y compris l’alfa.
        Je vous félicite pour votre perception des choses,pour votre franchise,l’essentiel que vous me rejoignez sur l’intérêt à accorder aux PPDRI forestiers.
        Merci beaucoup .

        • Benallal913 Says:

          Merci, cher ami pour vos compliments et c’est réciproque . Toutefois’ n’ayez aucune crainte , personne de nous deux ,ni d’ailleurs la D.G.F ne détient la vérité concernant les statistiques forestières , mais on se contente des chiffres déclarés par la D.G.F qui estime le patrimoine forestier à 4.752.000 ha de forêts et maquis(y compris les superficies intégrées) et 2.600.000 ha de nappes alfatières ce qui fait un total arrondi de 7.300.000 ha. Mais ceci est théorique car on utilise plus les fascicules de gestion par forêts où sont comptabilisés chaque année les bilans des superficies gagnées(superficies reboisées ou régénérées) ou perdues (incendies et coupes à blanc et toc) comme la sous estimation cette année des superficies des forêts partis en fumée à 30.000 ha or que les dégâts sont plus importants d’après les témoignages des forestiers.
          Je vous remercie .

  6. bonjour!
    maintenant c’est les forêts qui ont bon « dôt »
    c’est un crime que d’affirmmer: la forêt constitue une source de sous développement!
    le problème en algérie, de notre point de vue, réside en outre dans l’absence de protection des forêts dont la superficie ne cesse de diminuer depuis 1962
    la question de nos jours, c’est comment créer des puits de carbones pour lutter contre le réchauffement de la planète et ses conséquences direct sur les dérèglements climatiques dont notre Pays plus que tout autre
    penser l’adage: « ezraa houna oua hassad fi canada » !!
    au contraire prendre en charge les questons du reboisement, pourquoi pas au coeur du Sahara en ciblant des lieux précis pour planter et créer des puits de carbones, pour reconstituer les superficies perdues voir élargire les espaces forestiers peut constituer une source de développement mais aussi et surtout peut contribuer à rétablir les quatre saisons d’antan
    renseigner vous sur ces questions avant de tenir des propos insensés et hors raisonneent rationnel A+

    • concernant le réchauffement climatique – allez sur les vidéo du climatologue Marcel Leroux entr’autre –

      lire « L’innocence du CO2 » de François Gervais –

      et planter des baobabs à la limite du désert ……… Par ailleurs le fruit peut fournir une poudre bonne pour la santé

  7. le pb réside dans l’inculture! il faut adjoindre à chaque maire un ingénieur en environnement,urbanisme et forets!en plus ça créera du boulot

    • C’est vraiment aberrant que la forêt implantée sur une com
      mune ne rapporte presque rien à la commune…Que la gest
      ion de la forêt en revienne à l’Etat,passe.Mais c’est essenti
      el que la production de bois bénéficie avant tout à la commu
      ne.

  8. smail slimane Says:

    l’incivisme de peuple et la négligence de l’état sont deux facteurs primordiales de tout ce qui se passent dans notre pays!!est ce que vous avez rendus compte pourkoi les feux sont déclenchés justement ds cette période ??il faut savoir qu’en algerie et ds la plus parts des pays qu’on dit arabe ce mois de jeun est conséderé pas seulement sacré mais aussi le mois de transition et tout se fait durant ce mois;

    • Quand Napoléon 1er régnait,il avait donné mandat aux
      gendarmes de Corse de passer par les armes les citoyens
      qui pratiquaient l’ « écobuage »(les brûlis de maquis) et déc
      lenchaient les incendies de forêts…Ils avaient ainsi des pâ
      tures fraîches après que les orages ou des averses.

  9. Salam,
    La foêt de mizrana est entrain de bruler. Donc le probleme est reglé! les gens pourront defricher et petit à petit construire et s’approprier les lieux ! c’est la même methode utilisé depuis des lustres ! pauvre Algérie.

    • Il n’y a pas qu’en Algérie que les belles forêts du Sud brû
      lent…Et ce n’est jamais un malheureux hasard,en France,
      en Espagne,en Grèce ou au Portugal…Si les forêts d’Algé
      rie était bien gardées,on pourrait récupérer des « terrorist
      es » en Kabylie du Sud,notamment…Ceux qui seraient ar
      rêtés devraient être enfermés à vie:en tant que criminels
      ou malades mentaux…

    • BENYOUCEF BADREDDINE Says:

      Pour trouver un semblant de réponse à toutes les questions que vous vous posez à propos de la forêt algérienne, renseignez-vous sur le directeur général des forêts au niveau national : un opportuniste parmi les plus zélés dont seule l’intéresse sa progression de carrière. Il brûlerait toute la forêt algérienne si on le nommerait à un poste + important.

      Je parle en connaissance de cause. C’est un gars de ma ville et je le connais très bien. Il n’avait même pas réussi à avoir certains modules et il avait eu lors d’un contrôle inopiné de math la note de 2/20….

      Les archives de l’ITA ne sont pas faits pour les chiens…

      • Si c’en est à ce point,c’est un peu comme ce qui se passe en
        ex-URSS,à quelque chose près:l’Etat de Poutine a laissé un
        nombre incalculable d’agents forestiers quitter le service pu
        blic,en ne leur versant plus leur salaire,par exemple…Il faut
        voir à quel point la forêt y est dévastée,notamment en Sibé
        rie:les arbres qui subsistent sont juste « bons » pour la pâte
        à papier…Et les animaux qui la peuplent régressent irrésisti
        blement…Pourtant,il y a des « mordus » qui se battent-com
        me ils peuvent-pour éviter le pire;non seulement pour main
        tenir leur emploi,mais aussi pour ne pas abandonner totale
        ment les forêts entre les mains des criminels qui la sacca
        gent àleur profit…

        En France,,les gardes forestiers ont été dépossédés de leur
        travail et les forêts morcelées pour des « investisseurs » qui
        plantent des « douglas »(résineux)qui poussent très vite(à
        abattre en 30 ans).Ce sont des « allumettes » plantées les unes à côté des autres,dont les parcelles sont rasées au
        moment jugé idéal par leur propriétaire qui replantera en
        suivant les conseils de « sociétés-conseils » spécialisées en
        sylviculture.Ces sociétés sont l’équivalent des sociétés qui
        « poussent » les agriculteurs à s’équiper en « usines à porcs »
        ou « poulaillers où les poulets sont si nombreux qu’ils n’ont
        même pas de place pour dormir…et ne se nourrissent qu’
        avec des granulés et de l’eau…

        Mais que les forêts brûlent,c’est effectivement ce qui peut
        permettre aux immobiliers et aux troupeaux de milliers de
        moutons ou de chèvres de rentabiliser leurs « mises »…En
        France,les « pouvoirs publics » se démènent de toutes les ma
        nières possibles pour détecter les feux de départ et ceux
        qui les propagent… Mais ça ne sert pas à grand chose,sinon
        à les impliquer dans la « reforestation »,si les dégâts n’ont pas
        été trop conséquents et s’ils sont « recyclables »…Ne serait-ce qu’en lutte contre les incendies de forêts,il faut beaucoup de
        moyens et d’hommes,bien coordonnés(avec la gendarmerie)
        pour réussir…Et ça coûte très cher pour les départements…
        Le meilleur moyen restant d’impliquer les randonneurs et les travailleurs forestiers pour avertir les « autorités » au moindre
        signe qui peut soupçonner un futur départ de feu;ou de com
        portement irresponsable…

      • Contente-toi Badreddine,il vient d’être limogé le DG 3/4.

    • Ce soir,c’est la forêt de Lacanau qui brûle(le long de l’autorou
      te A9).Certainement y a-t-il eu des irresponsables(pas forcé
      ment des criminels)pour allumer un foyer et quelques braises
      envolées ont fait leur oeuvre…

      • dito à La Gomera – c’est triste – et également intentionnel !!
        la bêtise n’a pas de patrie – c’est criminel –

  10. Habib Rachid Says:

    L’arbre ne jouit pas de protection en Algérie. Dernièrement on a goudronné la route entre Sidi Khattab et Ouled El Khir (Mostaganem), on a planté des arbres, des frênes, mais on ne leur a pas mis de tuteur ni un petit grillage pour les protéger. Ces plantes poussent penchées et beaucoup d’entre elles ont été saccagés par les voyous ou bien broutés par les chèvres et les vaches! Les responsables passent par là mais il n’ont pas d’yeux pour voir! Ils sont aveugles!

  11. « sécheresse en Russie » – on a vu l’image d’un céréalier présentant sa terre et la récolte de 1/10e de ce qu’elle était par le passé – mais, 5000 hectares de terre – d’un seul tenant – pas un arbre et des gros engins qui bétonnent la terre ………. un essai : un binage pour aérer la terre ???? –

    voilà où on en arrive avec la déforestation –
    reprenons les percherons – replantons des bosquets – et peut être que ce sera mieux

  12. tayeb Says:

    une chose me tient en tète toujours pourquoi les algériens dans les pays en avance sur nous sur le volet forets ne donnent pas leurs avis ou suggestion sur ce sujet est l4algerie n’est pas verte a 100%ADAGE DE CHEZ NOUS CELUI QUI AIME L’ARBRE DOIT FAIRE ATTENTION AUX CES BRANCHES.

    • ait abderahim mahmoud Says:

      Bonsoir A TOUS

      vOS PROPOS CONVCERNANT CE PAPC sont excessifs , avec le peu de pouvoirs dont dispose les elus et les maire en Algérie difficille de developper quoi que ce soit encore moins de mettre une politiqyue de de developpement local

      D’autres part la loi sur la protection des forets est nule et completement obsolete

      Les autorotés locales ne peuvent apparemment rien contre le surpaturageou parfois elle l encourage

      Pour proteger la foret il faud des lois efficaces et un budget avec des controle et des obligations de résultats

      Il faud mettre en place une fiscalité locale et pastorale et donc remettre en cause le code communal actuel , ce ,n est pour le moment pas possible car un code communal moderne donnant des pouvoirs sérieux au maire veut dires une démocratie locale , on en est loin

      Le peuple aussi doit prendre son destin en main , mais le niveau actuel est tellement que j ai peu d espoirs

      Enfin pour parler concrétement pour les gens qui aime la nature , je possède une foret de 30 hectares avec possibilités d extension à 80 hectares

      j essaye avec mes faibles moyens de la repeupler , j ai engager deux gardiens pour la proteger de la degradation et du surpaturage

      Je suis a la recherche de subvention et d’aides pour la cloturer et continuer son repeuplement qui necessitte beaucoups de moyens

      AIT-ABDERRAHIM Mahmoud

      Ferme AIT-ABDERRAHIM freres
      Oued lili _ TIARET
      ouedlili@yahoo.fr
      00213664379366

      • En France,il y a eu-sous la « géniale » influence de Mr Chirac,
        alors Premier Ministre,entre 86-88-privatisation de 80% de
        la forêt française,pour que les « Eaux-et-Forêts »(service pu
        blic aujourd’hui démembré)deviennent un service rentable.
        ..Ces bois et forêts ont donc été vendus en parcelles de
        quelques hectares à des citoyens qui en font ce qu’ils veu
        lent,conseillés par des « officines » privées leur prodiguant
        les meilleurs conseils afin d’en « tirer le meilleur parti »…C’
        est ainsi que de nombreux versants de moyenne monta
        gne « exhibent » des parcelles de quelques hectares en plan
        tations de « Douglas »,ces résineux qui pointent leur cîme
        vers le ciel comme des allumettes piquées dans le sol…Ce

        C’est aussi grâce à ce concept de la forêt que les Vosges
        sont recouvertes de beaux sapins…Si les « belles forêts »
        françaises survivent encore aujourd’hui,ce n’est pas grâce
        à ces « officines privée »,mais au dévouement et à la compé
        tence remarquable des « gardes forestiers » du secteur pu
        blic de l’Etat,qui savent plus que beaucoup d’incompéten
        ts propriétaires privés que la forêt est d’abord un milieu
        vie de beaucoup d’espèces animales et végétales;qui n’
        ont aucune possibilité de vivre dans des forêts de résin
        eux,qui ne donnent rien aux sols en humus,mais partici
        pent à leur « stérilisation »:après des résineux,on ne peut
        que replanter des résineux…

        Faire vivre une forêt ,c’est un art noble;l’exploiter,c’est
        agir pour y permettre la vie et y créer un équilibre naturel
        indispensable à la vie de la forêt…Sans l’action de gens
        affectés à cette noble tâche,les forêts dépérissent,se dé
        valorisent,au grand ravissement des immobiliers et des
        irréductibles d’une agriculture productiviste censée procu
        rer de bons revenus à ceux qui la pratiquent…

        Pour réussir en investissant en forêts,il faut accepter de
        laisser les revenus qui en découleront aux générations à
        venir:pas avant 50-100 ans au mieux…en espèrant qu’
        aucun ravage ne les auront touchées d’ici là!

        A la sortie de la 2è guerre mondiale,les forêts françaises
        -en métropole-étaient la 1ère rentrée de devises de l’Etat
        français…Bonne chance donc,dans votre entreprise,pour
        le meilleur…

      • La forêt est un « espace public » que l’Etat doit protèger et
        développer pour le bien de tous,pour permettre à la nature
        de se développer et permettre à la biodiversité de se repro
        duire sans limites…Une forêt ne peut être propriété privée,
        même avec les meilleures intentions…Et donc la clôturer em
        pêcherait d’abord les animaux qui la fréquentent de s’y re
        produire et d’y faire leur oeuvre:comme répandre les grai
        nes d’un lieu à un autre,par exemple…

    • Une question me vient à l’esprit:à quoi sert le bois en Algérie?
      Si le gaz augmente,est-ce que le bois peut servir à le rempla
      cer en usage domestique?Quels usages est fait du bois en
      construction ou dans le développement de lignes téléphoni
      ques,électriques?En France,certaines lignes de transport de
      l’électricité à très haute tension sont réalisées en bois,notam
      ment lorsqu’elles traversent des forêts,en campagne,là où
      le « sillon » est plutôt étroit(moins de 100m de large).L’achemi
      nement des poteaux doit poser moins de problèmes que des
      éléments métalliques ou de béton…Sans doute est-ce moins cher,aussi…La pose étant plus rapide et moins problémati
      que devoir couler 4 plots de béton…

      L’architecture en bois est plus facile à intégrer dans le pay
      sage et l’environnement que le béton,est un meilleur isolant
      thermique,phonique et est plus facile à mettre en oeuvre que
      le béton…surtout au niveau antisismique…Et rien de + facile
      à recycler à la déconstruction ou après sinistre…

  13. erod39 Says:

    Dans un pays comme l’Algérie, ce type de propos pourrait être compris comme une invitation à se servir sans scrupules et surtout avec une garantie d’impunité.
    Pourtant, la position de ce P/APC n’est que le reflet de l’absence d’implication des populations locales dans le développement économique des zones forestières ou agricoles.
    L’exemple du barrage vert, où la nuit venue, les paysans allaient détruire les arbres plantés par les militaires dans la journée, aurait du servir à ne plus recommencer les mêmes erreurs.
    Le développement durable ne peut exister que si les populations arrivent également à subvenir à leur besoin ; si un homme a froid, il coupera malheureusement l’arbre qui le nourrit !
    On ne peut pas, ne pas faire un parallèle avec un autre article d’El Watan :
    http://www.elwatan.com/hebdo/environnement/la-desertification-pourrait-raser-alger-en-trois-ans-15-06-2012-174814_158.php
    Les éleveurs nomades ont déjà détruit la quasi-totalité de la steppe, les troupeaux sont transportés par camion entre les zones de pâturage restantes, ce qui va accélérer encore un peu plus la désertification.
    Des régions sont défigurées par le ravinement du au ruissellement des eaux sur des sols où la végétation a disparu.
    Même les oasis sont détruites par l’usage excessif des eaux souterraines qui provoquent salinité et remontée des eaux.
    Est-ce la seule ambition que nous avons pour notre pays ?

    Il y a quelques années, j’avais eu une discussion intéressante sur la place de l’arbre en Algérie et mon interlocuteur m’avait expliqué que les Algériens détruisaient les arbres pour faire disparaître leurs racines ; aujourd’hui je comprends mieux son point de vue.
    Il suffit de regarder les photos qui ornent ce blog pour s’en rendre compte ; pas un arbre présent sur ces champs.

    Pourtant la forêt est à la base de la régénération des terres et de la biodiversité, bien à l’opposé de l’agriculture, qu’elle soit bio ou pas, qui ne produit que l’entropie des sols.
    Le ministre de l’agriculture émet aujourd’hui l’idée de faire une carte de la fertilité des sols ; incompétence ou bêtise ? Je répondrais les deux !
    Bêtise parce qu’une telle carte ne fera que donner des arguments pour mieux bétonner certaines terres.
    Incompétence parce que la fertilité des sols n’est pas quelque chose qui se mesure sur une échelle ; la forêt Amazonienne en est un parfait exemple, elle est luxuriante et pourtant elle pousse sur un des sols les plus pauvres de la planète.
    Le sol est un des éléments les plus complexes de notre planète et notre vision moderne de l’agriculture ne se résume qu’à trois lettres : N, P, K.
    Nous sommes entrer dans cette phase de l’agriculture intensive qui, compte tenu de notre climat, épuisera les sols plus rapidement qu’en Europe,
    Et si il y a une carte à faire en urgence, c’est celle des sols dégradés et des pratiques qui ont conduits à cette dégradation parce qu’aujourd’hui des solutions existent pour redonner vie aux sols.
    On découvre aujourd’hui que l’eau la plus importante présente dans le sol serait l’eau physiologique, celle qui est présente et circule de cellule en cellule ; n’y a-t-il pas matière à se pencher sur ce point dans un pays comme l’Algérie ?
    Sur ce sujet, je vous invite à lire cette étude qui offre une autre vision de la forêt et de l’agriculture et de leurs conséquences sur les sols :
    http://andre.emmanuel.free.fr/brf/articles/manifestesoletecosystemeV13A4.pdf

    • Benallal913 Says:

      Votre contribution est très intéressante , vous touchez au coeur du problème! Merci.
      Effectivement le Ministère de l’Agriculture est entrain de concevoir des cartes dites de convenances agricoles ,confiées à l’Institut National de l’Irrigation , des sols et du drainage .
      Ces études constituent un raccourci aux études pédologiques qui n’ont pas été entamées par manque de compétences ,d’une part, et d’autres part ce genre d’études dont l’utilité est connue par les experts ,nécessitent de par leur complexité et leur précision ,l’affectation de ressources humaines, financières , matériels et techniques très importantes .
      C’est vrai ,nous sommes entrain d’innover en terme de pédologie( convenance Agricole) par ce genre d’études qui n’ont aucune utilité à part comme vous dites <>.
      On nous a appris que la majorité des pays Européens ont depuis longtemps réalisée la totalité de la cartographie pédologique à l’échelle 1/10.000.
      Aussi, je vous rappelle que j’ai appris récemment que l’Amazonie est fertilisée à partir des planctons fossiles ramenés par les vents en provenance des dunes du Sahara !
      D’ou la nécessité de faire des études pédologiques pour connaitre les écosystèmes.

      Notre pays dispose d’une grande diversité de type de sols qu’il y a lieu de cartographier pour connaitre leurs aptitudes.
      Malheureusement , il reste beaucoup à faire pour convaincre les décideurs de l’utilité de cette opération et on se contente pour le moment des cartes de convenances agricoles(à défaut de grives…) en attendant des jours meilleurs.

      • erod39 Says:

        Je suis complètement d’accord avec votre vision du type d’étude qui devrait être menée pour mieux comprendre les écosystèmes présents en Algérie.
        Néanmoins, l’étude envisagée aujourd’hui par le Minagri n’a pas votre ambition ; ce n’et qu’une vulgaire hiérarchisation des terres agricoles sur des critères qui n’ont aucun sens.
        Une porte ouverte dangereuse, à la mafia du béton qui ne recule déjà devant rien pour s’accaparer les terres agricoles.

        Considéré le sol par sa simple composition est une absurdité en agriculture ; on sait aujourd’hui que c’est avant tout la vie présente dans le sol qui va déterminer sa fertilité.
        Cette étude c’est certainement de la géologie mais pas de l’agronomie biologique.

        Si le sujet du plancton fossilisé du Sahara qui fertilise les terres d’Amazonie vous a intéressé, alors je vous invite à regarder ce superbe reportage « Terres sous influence », qui offre une vision de notre planète et des différentes interactions entre l’eau, la terre et l’air :

      • En France,la classification des terres selon leurs aptitudes et
        leurs valeurs,c’est dabord pour savoir comment on peut les
        utiliser,les rentabiliser…Pas spécialement pour ménager la na
        ture!Depuis 30 ans,la forêt française a été vendue à une myr
        iade de « petits propriétaires »,qui entendent bien rentabiliser
        leur bien:ils « saignent » les parcelles achetées et replantent en
        résineux(douglas),ce qui leur permet de pratiquer de nouvel
        les coupes trente ans + tard…Non seulement,la forêt de feuil
        lus est détruite;mais les résineux « stérilisent » la terre et il est
        très difficile de revenir dessus…

        En ce qui concerne les pratiques d’irrigation,c’est-là encore-
        fait pour permettre la culture en grandes parcelles(maïs,nota
        mment)…Le maîs étant la culture qui érode le + les sols,sur
        tout si elle pratiquée plusieurs années de suite…

        Donc,en conclusion:les études podologiques ne sont pas fai
        tes pour préserver les écosystèmes…

  14. Mirou Says:

    L’être humain a toujours vécu avec et dans la forêt. Le vingt et unième siècle n’a rien apporté.

    • Pour protèger la forêt algérienne,il faut surtout l’incorporer
      dans la création de Parcs Nationaux totalement autonomes,
      à la tête desquels seraient nommés des directeurs,élus par
      les élus locaux,et intégralement investis des responsabilités
      de gestion et développement,et absolument prépondérant
      dans ses décisions,avant-même-les préfets,le gouvernem
      ent.

      C’est un exemple de démocratie directe…Est-ce adaptable
      en Algérie…?

      • Cette proposition ne peut se réaliser chez que durant la nuit du doute.
        Vous voyez juste,j’en convient.

        • Il paraît que le silence assourdissant du pouvoir cherche à
          cacher quelques manoeuvres radicales dans la haute admi
          nistration,à commencer par celui-là…Est-ce que Boutef,le
          « grand timonnier »,se serait mis en retrait,fatigué de l’exer
          cice du pouvoir?Verra-t-on les gardes communaux se mu
          er en gardes forestiers?Pour la plupart,éparpillés au 4 coi
          ns des territoires les plus reculés d’Algérie,ils pourraient re
          prendre du service,moyennant une formation adaptée au
          terrain dans lequel ils évoluent…D’autant que,si l’Etat et
          les militaires les y ont affectés,c’est qu’ils le connaissaient
          particulièrement bien;probablement aussi biensinon mieux
          que les « terrorites »…

          Voilà une idée qui pourrait montrer à tout le pays que le
          pouvoir travaille dans l’ombre…Efficacement,on en jugera plus tard…

  15. Faut dire à ce maire que ce n’est pas la forêt qui est venu s’installer chez lui mais le contraire et s’il ne sait pas vivre avec il n’a qu’à aller voir ailleurs. Une forêt ça doit rester forêt pour le bien de tous et ceux qui veulent les 4×4 rutilants n’ont qu’à s’entasser dans les villes. Merci d’avoir soulevé ce problème mais il ne faut pas se leurrer personne ne pourra rien contre ces cupides qui pour s’enrichir sont prêts à sacrifier des générations. Moi je suis à Oran et j’ai vu au moins trois forêts disparaître ces dix dernières années et je suis sur qu’à bien regarder j’en trouverai d’autres. Les deux montagnes (Murdjajo et Santon) qui entourent Mers el kébir (littoral) ont disparu sous le béton par des constructions illicites. A hassi ben okba une belle forêt a été transformée en zone industrielle. Comment en est – on arrivé là? Qui est l’incompétent? Qui n’est pas à sa place?

    • et le Ministère de l’environnement ?
      Faites des pétitions ……….

    • ruraliste miltant Says:

      Ce sont les forestiers eduqués a la baquette et noyes dans leurs tenues vertes, immitons plus les colons que les militaires , pour preuve ils ont bacles le programme PPDRI sous pretexte qu’ils ne veulent pas distribuer des chevres et des moutons a une population rural traumatisé et aux abois,
      Allergiques aux changements, doués pour la lanque de bois que pour l’apprentissage

    • Hier soir,j’ai regardé un reportage sur la gestion du littoral,
      des zones humides à proximité des embouchures des fleuves,
      et en amont…Le mal est fait;et chaque « tempête tropicale »,
      chaque mousson un peu trop abondante,les grandes marées
      et la montée des mers saccagent des territoires urbanisés ou
      pas,la politique de préservation des forêts et des zones humi
      des n’ayant pas été faite depuis toujours…Chaque année qui
      passe amène ses dévastations et la montée des mers + les
      grandes marées grignotant systématiquement le littoral en
      profondeur,sacageant les belles villas des riches argentins é
      tablis là depuis 20 ou 30 ans…

      A l’intérieur des terres,les changements climatiques déciment les terres agricoles des hauts plateaux,les populations étant alors coupées des zones urbaines et livrées à elles-mêmes.En
      2004,une sécheresse gravissime a sévi;le cheptel bovin argen
      tin a été amputé de la moitié…Qu’ils n’a pas été possible de
      reconstituer,la sécheresse s’installant de manière définitive…

      C’est vrai,la Méditerranée n’est pas un océan…Mais si les forêts sont livrées à l’appétit des immobiliers et des éleveurs
      qui pratiquent l’ « écobuage » sans vergogne,les forêts algérien
      nes vont cèder du terrain à la désertification et aux dévastati
      ons climatiques,porte ouverte à l’érosion des terres…

      Est-ce cela qui attend l’Algérie,avec en « perspective »,des fami
      nes et une dépendance alimentaire croissante au regard de la
      progression de la population + des zones déseriques,urbanisées,bétonnées…?

  16. Agronome Says:

    L’article en question décrit plusieurs des potentialités de cette commune, notamment la forêt et le tourisme (proximité du littoral).
    PROTECTION DU LITTORAL.
    Concernant la protection du littoral et son accès à tous les citoyens les pouvoirs publics possèdent plusieurs outils: création de parc naturel, conservatoire du littoral (rachat de terres devenant inconstructibles).
    DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE LA FORET.
    Diverses options sont possibles:
    Exploitation du bois: la technique du lamellé-collé permet la réalisation de charpentes à partir de planches de petites dimensions, voire de panneaux à partir de planchettes mises bout à bout. Il est possible à partir de déchets de bois (branches) de réaliser des panneaux (agglomérés). L’industrie du bois à opérée une véritable révolution depuis quelques années.
    Exploitation du liège. La viticulture française est forte demandeuse de bouchons en liège. Là aussi les technologies avancent et il est dorénavant possible de réaliser des bouchons à partir de lamelles de liège. On peut penser également à l’isolation des habitations.
    Exploitation agricole: apiculture, élevages de ruminants à condition de veiller à la régénération de la forêt.
    DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE.
    La proximité de la mer est un atout certain. Il est possible d’imaginer un tourisme populaire par la création de complexes touristiques et de campings sous les arbres avec aménagements de grandes piscines peu profondes. On peut penser à des chemins de randonnées pédestres ou cyclistes dans la forêt. L’absence de plages dans la région pourrait être remplacé par les piscines évoquées plus haut. Mais on peut penser à l’aménagement de la côte rocheuse par la création de petits brises lames afin de constituer des zones de baignades.

    1-interdire certaines pistes par fortes températures et fort vent.
    2-Créer des pistes dans les massifs forestiers afin d’atteindre les zones les plus éloignées.
    3-Prédisposer des équipes de pompiers dans les massifs forestiers.
    4-Installer des tours de guet sur les hauteurs et y embaucher des étudiants.
    5-Installer des citernes d’eau en forêt pour les camions pompiers.
    6-Créer des réserves d’eau naturelles d’eau comme il en existent autour de Marseille. Il s’agit d’un tronçon de piste en pente qui est goudronné et dont un des côté est muni d’un rebord de trottoir. L’eau de pluie est ainsi canalisée et s’écoule vers le point le plus bas. Au niveau de ce point aura été creusé une citerne qui ainsi se remplit toute seule lors des orages.
    ps: cette dernière technique pourrait être utilisée en zone agricole steppique afin de constituer des points d’eau pour les moutons.

    • merci pour vos propositions qui peuvent inspirer grandement ce papc en manque d’idées p etre. mettre en place une equipe de cadres en chaumages (preemploie avec promesse d’embauche si le programme se concretise) avec comme objectif l’elaboration d’un programme detaillé, quantifié et evalué financierement pour en degager des projets qu’ils defendra au niveau de la wilaya .

    • Vous avez dit « Tourisme »?Quelle pollution cela génè
      re…!Il y a une chose que Sarkozy aurait dû faire,
      plutôt qu’à rallonger l’âge de départ à la retraite:
      supprimer les « congés payés »;faire s’installer tous
      les retraités à la campagne;y installer aussi les « é
      conomiquement faibles »,les amoureux de la vie au
      grand air,de leur potager,de leur basse-cour et
      des vadrouilles en pleine nature…Mais aussi com
      battre l’étalement urbain dans les communes ru
      rales par manque de « logements sociaux »…Pour
      vu que dure la « crise » et vive le retour aux becs à
      gaz,même à la bougie…A bas la télé et tous les
      médias sociaux!Vive la vive la « méditation trancsendentale »…!Pourrquoi ne pas créer un habi
      tat « accros branches »?Je suis contre les baignades
      en journée,pour faire « bronzette »:les produits de
      protection solaire,ça empêche les rayons solaires
      d’entrer dans l’eau et ça fait mourir les coraux…+
      tout ce qu’ils abritent,notamment les « maternités
      à poissons » et autres organismes…Je suis pour l’
      institutionnalisation de Ramadan,puisque cela con
      court à réduire notablement la consommation de
      la société en général…

      • Agronome Says:

        Dans les Landes françaises, il y a de belles pistes cyclables sous les pins.
        Voilà ce qu’il faudrait développer dans cette région pour les citoyens.
        Les gens de l’intérieur du pays et du grand Sud rêvent de plage. Il faut qu’ils aient accès au littoral.
        On peut penser à un tourisme populaire.

    • Il faudrait ne laisser entrer dans les forêts-aussi fra
      giles et exposées que celles des rives de la Méditer
      ranée-que des personnes dotées d’une autorisation
      comme ça se fait en périodes sensibles,dans les Ca
      lanques de la Côte d’Azur…Mais il y aura toujours
      des individus à qui ça ne conviendra pas…Et il faut
      des personnels compétents et bien équipés pour surveiller ces étendues:des volontaires,pourquoi
      pas,après évaluation et formation…appuyés par
      la gendarmerie et des sapeurs-pompiers….?

    • Benallal913 Says:

      Mais tout ceci existe dans notre pays et même plus dans le cadre du dispositif de lutte contre les feux de forêts sauf l’absence de Canadair et d’hélicoptères que vous avez peut être omis de citer et dont l’efficacité dans la lutte contre les incendies de forêts n’est pas à démontrer.

    • La réglementation pratiquée à l’attention des touristes dans
      le « Parc naturel régional des Calanques » est celui qui convien
      drait à la forêt du littoral algérien.Autant il est très difficile d’
      empêcher le grand public d’utiliser les routes(ex chemins mu
      letiers)qui serpentent au-dessus de la mer dès la sortie de
      Marseille,Aubagne;autant celles qui mènent aux calanques de
      Cassis sont réglementées,des recommandations formelles prodiguées aux touristes,randonneurs qui souhaitent pénét
      rer en forêt:suivre les itinéraires balisés,respecter les horaires
      prescrits,et toute mesure formelle permettent d’éviter-autant que possible-le départ d’incendies…

      Des bénévoles sont affectés à prévenir les comportements à risques,intempestifs,ce dont est averti chaque individu ou
      groupe étant averti en la matière avant de pénétrer dans le
      parc naturel.

      Hélas,il y a des « fortes têtes » ou des « écervelés » qui n’ont pas assimilé qu’un parc naturel ou une forêt n’est pas un
      terrain de jeux ou fait pour se défouler…Tels des pratiquants
      de sports mécaniques ou des amateurs de camping sauvage,
      de barbecues(interdits quoi qu’il en soit) en plein vent…

      Le respect de la nature devrait être assimilé par tout citoyen
      lors de son passage à l’école,y compris en ce qui concerne
      le bronzage,nocif tant pour l’organisme humain que les orga
      nismes qui vivent dans l’eau et qui sont privés d’une bonne
      partie du rayonnement solaire qui activent leurs métabolismes
      (la crème solaire,par exemple)…

      Les forêts sont des lieux de Vie et de préservation d’une bon
      ne partie de la biodiversité animale et végétale…

  17. Monsieur Naili,

    Je viens de découvrir votre blog et me réjouis
    de son existence.
    Est il possible de vous écrire par mail?

    Merci de votre réponse

    Longue vie à cet espace !

    salutations

  18. La forêt protège le sol sur lequel elle pousse,ainsi que les
    ressources en eau du sous-sol;elle donne asile à toute
    une faune,hormis les forêts de résineux qui n’apportent
    rien en humus ni ne permettent à la faune d’y vivre.Pour
    bien protèger les forêts,il faut absolument les laisser sous
    la tutelle de l’Etat,voire des parcs naturels ou-comme en France,en bordure de mer-sous la « mission de protection
    du littoral » chargée de protèger autant que possible une
    bande de 1km de large des « appétits dévorants » des imm
    obiliers et des particuliers aisés…

    Le conservatoire National du littoral dispose d’un fonds qui
    lui permet d’acheter tous les terrains menacés pour les
    valoriser,au grand dam ce ceux qui voudraient en tirer un profit commercial juteux…Et plus…

  19. En France,grâce à un certain Chirac,80% des forêts françai
    ses sont privatisées…Pour que la forêt devienne rentable…
    Cela a conduit les « gardes-forestiers » à être démunis du
    mandat qui leur était dévolu:faire vivre la forêt française,qui,
    à la sortie de la 2è guerre mondiale,était la 1ère rentrés de devises pour le pays…Bien sûr,le bois demande un investis
    sement à long terme(entre 50 et 100 ans,voire + ).Mais la
    forêt est le moyen de protèger les ressorces en eau et l’é
    rosion des sols.Elle donne aussi un excellent moyen de cap
    ter le CO2 émis par les moteurs et toutes sortes de comb
    ustions(dans 1m3 de bois,il y a 1 tonne de CO2).Et puis,
    à bien des égards,le bois est un rxcellent isolant et un matériau bien plus facile à recycler que le béton…

    C’est vrai qu’il est lamentable que la commune ne perçoiv
    ve pas plus de « dividendendes » pour le commerce qui est
    fait du patrimoine en bois existant sur son sol…

  20. mohamed Says:

    la sanctuarisation des sites environnementaux est devenu véritablement une culture chez nos responsables charge de gérer ce patrimoine.il est vrai ce que dit le maire avec ce domaine forestier qui est vécu comme un handicap.les extrémismes Ecologique commencent à donner des fruits.or il est possible que si ces responsable de l’environnement aurait mis leurs compétences de façon commune pour nous indiquer le chemin l plus approprié en vue d’exploiter ces richesses de manière durable et équitable et repeupler ces régions montagneuses qui connaissent une désertion continuelle .effectivement l’agriculture durable la foresterie l’écotourisme et le tourisme rural a donné des résultats extraordinaire dans des pays moins nantis que le notre.MAROC tunisie turquie syrie avant le conflit .en Afrique Rwanda Togo Cameroun tc….
    le drame de ce pays c’est que nous avons perdu des valeurs ancestrales de communautés, de partage, de solidarité pour laisser place aux ego .
    dans l’histoire de la ruralité nos ancêtres n’ont jamais vécu en conflit permanent avec les forêts et les faunes, au contraire les forets étaient de sources de vie, l’équilibre était assuré de façon permanente sans pédagogie. cela se transmettait de père en fils de mère à fille . aujourd’hui ,nous vivons la forêt comme un fardeau de bois peut être.

  21. Bonjour,
    Merci d’avoir engagé ce debat sur la forêt qui n’eb fini pas de subir les attaques de…l’homme! En effet, on commence pas les bruler sous pretexte de « securit » ! oui oui ! en Algérie et en 21012 on brule des forêts, pas des maquis je dis bien des fôrets, sous prtexte « securitaires » ! c’est scandaleux ! voyez ce qui se passe chaque année au niveau des forêts de la commune de Zekri à Tizi-Ouzou justement. C’est les militaires qui sont stationnés dans un compement sure les hauteurs qui mettent le feu à la forêt d’une manieres déliberée! avec des pneus imbibés d’essence et allumés qu’on « fait » rouler et qu’on lache dans la forêt! comment appeler ça ?
    Je sais que ça ne viens pas du commendement de l’ANP, dieu merci masi des quelques « membres » de celle ci des fois sans aucun niveau qui se permettent de tels masacres!
    A qui se pleindre?

  22. Abdelkader Says:

    Je ne comprend plus rien ,on a brulé toutes nos forets; qu’est ce qui passe? ça ne peut etre que de la folie.

  23. pourquoi construire dans des forèts,l forèt n’a t’elle pas sont role,je voulais juste attirer l’attention des gens amoureux de la foret,qui sortent en famille dans cette aire se repos que nos foret sont pretes à disparaitre.à titre d’exemple voyer la foret de tipasa qui a tendance à disparaitre sans que paersonne ne bouge li petit doigt.un batiment est en construction dans la foret ,c’est injuste,il ne reste plus de ^place pour que les familles partent apprecier en emenant leur enfants pour se dètendre èventuellement ce joli paysage.n’y a t’il pas de terrain à tipasa?ou est son les gens de dèfenses de l’environnement,ou est la direction des forets,ou sont les verts ,les protecteurs de l’environnement;ou sont les….ou est le …..en congè peut etre,faite quelque chose de grace .en plus dans cette foret on a perlis d’installer un parc d’attraction.qu’est ce qui reste de la foret.n’a t’on pas ou mettre ce parc?on a dètruit 3 jolis stades pour empècher que les enfants viennent se dè fouler.un appel est lancè aux divers responsables pour dèplacer ce batiment,et paermettre à nos enfants et aux familles de se dètendre.merc.

  24. plus de forêt et c’est la désertification – plus de biodiversité – les erreurs des autres même montrées du doigt ne servent jamais d’exemple – devant la cupidité rien ne recule – triste

  25. ruraliste miltant Says:

    Enfin un maire qui met le doigt sur le probleme du foncier forestier, cense etre la premiere ressource economque , voila qu’il se transforme en handicap au developpement de sa commune

    Il est inconcevable qu’une foret cense produire plus de bien etre social et economique se voit transformer en une culture d’arbre qu’il faut sur au moins une centaine d’année pour en produire un bois que les technologies futurs vont le decasse

    Ecotourisme genere des milliards de dollars dans des contées qui ont compris le principe et cree des emplois vert par milliers.

    • Benallal913 Says:

      Après le limogeage en 2002 du Directeur Général des Forêts Monsieur Abdallah Ghabalou que Dieu ait son âme par l’actuel Ministre de L’Agriculture qui occupait le poste de secrétaire Général ,il y a eu une valse de Directeurs au sein de ce corps qui a été déstabilisé par la désignation de cinq Directeurs depuis 2002 et ce n’est pas encore fini.
      Le secteur des forêts ne dispose d’aucune politique forestière proprement dite. Il s’occupe de l’exécution des programmes de développement rural (PPDRI)au lieu de travailler en priorité dans les milieux forestiers .
      La forêt Algérienne est abandonnée à son triste sort malgré l’existence de potentialités sylvicole énormes qui ne sont pas exploitées.
      Figurez-vous que les forestiers s’occupent actuellement de la distribution de machines à coudre et la construction de locaux commerciaux aux frontières.
      Les programmes d’aménagements Forestiers ainsi que les travaux du barrage vert sont tout simplement abandonnés .
      A ce jour la constitution du Fond National Forestiers conformément à la loi 84/12 portant régime général des forêts , n’a pas vu le jour .
      Les statistiques forestières datent de la période coloniale et ne sont pas actualisées.
      Aucun inventaire forestier National ni cadastre forestier n’ont été achevés pour disposer de données fiables permettant de planifier un programme de développement forestier cohérent et durable.
      Pour conclure , la forêt Algérienne risque tout simplement de disparaître d’ici quelques décennies si aucune mesure de protection et de développement de ce patrimoine publique ,n’est pas conçue et mise en oeuvre dans les plus brefs délais pour mettre un terme à la dilapidation de cette richesse et la léguer aux générations futures.

      • ziani Says:

        c’est à l’image de tous les secteurs ,mais c’est grave pour le patrimoine forestier. parle politique de stratégies de schéma c’est u mauvais gout de nos écervelés responsables de l’économie du pays quel massacre?

      • Dire que rien n’a été fait,c’est un jugement personnel et gratuit.
        Il existe comme un peu partout à travers le monde des gens qui prennent des initiatives locales qui se soldent par des résultats concrets et encourageants.Notre pays est vaste,varié et merveilleux,Dame Nature nous a gâté….mais…..
        Bref,parler de la loi portant régime général des forêts,c’est un squelette;elle ne sert absolument à rien,d’ailleurs elle est inapplicable.
        Dire que les PPDRI ne sont pas l’affaire des forestiers,c’est un peu une fuite vers l’avant.Les PPDRI,c’est l’affaire de tous,mais que les forestiers s’occupent de la partie qui les concernent,c’est à dire,l’environnement immédiat de la forêt,pour préserver , sécuriser et développer justement les milieux dégradés ou conservés.Les quatre thèmes fédérateurs sous forme d’objectifs fixent l’orientation qu’il faut donner à chaque projet,l’idée émane de la base,donc,on principe les conflits sont éliminés au départ.
        Pour le cas de la forêt de la Mizrana,c’est une manne de la Nature,c’est un grand atout,il faut l’exploiter comme une ressource primaire et prioritaire ( bois,sous-produits,apiculture,plantes médicinales;cynégétique…..créer un parc naturel régional…..).
        Pour ce faire,il suffit ,et nous sommes à la veille des élections locales,faire le bon choix .Votez pour des hommes équilibrés pour rechercher l’équilibre écologique.Beaucoup de gens manquent d’idées et contribuent par leur position à détruire et non construire.Heureusement,que ce n’est pas général.Vous voyez bien le fond du problème.Encore une fois de plus,faisons le bon choix pour préserver l’avenir de nos enfants.
        .

        • Benallal913 Says:

          Merci pour votre commentaire , vous apportez de l’eau à mon moulin.
          Effectivement la loi portant régime général des forêts ,même si elle est dépassée et caduque pour ne pas utiliser les mêmes termes que vous ,doit être appliquée ou revue pour qu’elle soit complétée et amendée . Ce qui veut dire que ce n’est ni à vous , ni à moi de le faire mais aux décideurs qui auraient dû introduire des amendements .
          Le projet de révision de cette loi a été ficelé depuis 1996 et n’attend que le feu vert des décideurs!
          Quant aux résultats des PPDRI , sans entrer dans les détails , c’est le SOUK ou marché qui est un véritable indicateur de réussite ou d’échec de toute politique Agricole.
          Il est nécessaire de rappeler l’objectif principal des PPDRI qui est l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs et la sécurité alimentaire .
          A-t-on atteint ces objectifs?
          Quant aux forestiers et leur participation au PPDRI, je persiste pour dire qu’ils doivent s’occuper d’abord du patrimoine Forestier pour assurer sa protection , son développement et son extension car il ne sont que 7000 forestiers pour 7.000.000 d’hectares de forêts.
          Tout le monde s’accorde à dire que nos forêts sont en état d’abandon depuis l’avènement du PNDAR et je parle en connaissance de cause .
          A bon entendeur salut !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :