L’assurance agricole, une fatwa et des dégâts

Le débat sur l’assurance agricole et l’indemnisation des dégâts subis par les agriculteurs bat son plein ces derniers jours comme cela est de coutume au lendemain de chaque catastrophe.
Théoriquement, les centaines d’hectares d’oliviers, les bâtiments d’élevage et les dizaines de ruches ravagés par les incendies de forêts de ces dernières semaines ne doivent être pris en charge que dans le cadre de contrats d’assurance sur les structures et productions agricoles souscrits préalablement par les exploitants.
Les aides et autres subvenions ponctuelles de l’Etat au profit des agriculteurs ne viennent qu’à titre supplémentaire en vue de soutenir la relance des filières endommagées.
Mais, dans la réalité, rares sont les agriculteurs qui souscrivent des polices d’assurances de ce genre.
D’ailleurs, chaque année, les différents bilans d’activité du secteur des assurances font ressortir un piètre classement de la section comprenant l’assurance agricole avec moins de 2% du chiffre d’affaires du secteur.
Evidemment, plusieurs facteurs sont à l’origine de ce manque d’engouement pour ce créneau.
Habituellement, les responsables d’organismes d’assurance et les experts expliquent cette tendance par le manque de prise de conscience au sein des populations agricoles quant à la nécessité d’assurer leurs biens et recommandent ainsi de multiplier les campagnes de sensibilisation et missions de vulgarisation sur le sujet.

Radicalisme religieux

Toutefois, ces derniers temps de nouveaux réflexes commencent à prendre de l’ampleur au sein de la société et détournent davantage les opérateurs de certains services comme l’assurance ou autres prestations bancaires.
Il s’agit des concepts religieux qui déclarent illicites le recours à l’assurance ou les intérêts bancaires.
De nombreux exploitants agricoles ont reconnu avoir refusé de souscrire une assurance ou contracter un crédit d’investissement auprès d’une banque pour des considérations religieuses.
Grave encore, des imams ont prêché des fatwas exhortant les citoyens et les opérateurs économiques à refuser les services d’assurance et les intérêts bancaires considérés comme « Riba » (illicite).
Le plus irritant, c’est le silence complice de l’Etat qui laisse le champ libre à ces théologiens et autres adeptes du radicalisme religieux qui s’amusent à décréter à leur guise ce qui est licite et ce qui ne l’est pas (halal ou haram) au détriment du progrès économique.

68 Réponses to “L’assurance agricole, une fatwa et des dégâts”

  1. Bonsoir à tous

    je viens de recevoir une petite revue de Picardie, région que Monsieur l’Agronome doit connaître : « le jouet du vent – »

    vous pouvez aller sur facebook ‘Conservatoire botanique national de Bailleul »

    je me souviens qu’une dame algérienne avait des ruches – et en dernière page je vois « Nouvelle formation en apiculture » –
    l’article est de D Lenne et l’apiculteur est NORBERT BOTEZ

    on y parle des abeilles à miel, mais également des sauvages, des guêpes solitaires, des syrphes et des fourmis, qui ne produisent pas de miel, mais assurent aussi un rôle pollinisateur et méritent d’êtres protégés

    pour plus d’info j’ai relevé l’adresse mail :

    p.housset@cbnbl.org

    bonne chance aux abeilles algériennes et à l’apicultrice

  2. mahmoud AIT-ABDERRAHIM Says:

    Il est extremement difficille de s’organiser et/ ou de créer une structure coopérative ou de créer une sa , ce n est pas encore dans la mentalité ni la maturité de la majorité des agriculteurs

    D’autres part le prix d’achat des céréales par les ccls est une contrainte que peu de coopératives privé peuvent appliqué et surmonter , surtout que les ccls sont rarement regardantes sur la qualité des céréales livrées ce qui encourage les agriculteurs à livrer aux ccls, d’autres part les ccls disposent d’une trésorerie extremement importante que peu de privé peuvent avoir

    L’environnement des affaires et l’environnement idéologique ne plaide pas pour la création d’une coopérative privé ( mais peut etre que je me trompe)

    Vous oubliez que les minotiers achétent le blé a la ccls au prix de 2200 da le quintal et parfois moins

    Pour faire des pattes effectivement il faud du blé dur et des blés dits de force , si mes connaissances biologiques et biochimie végétale sont encores intactes , il faud donc des blés de force riches en taux de protéines , ce sont en régle général des blés de printemps

    Les minotiers ne rémunéreront pas les efforts supplémentaires qu’effectueront les agriculteurs , car les minotiers ne
    s’approvisionneront que chez la ccls pour les raisons indiquées plus haut

    Il faudrait donc que l’état subventionne les coopératives privé au memes titre que les ccls , c est trés politique et sulfureux .

    Nous divergeons du sujet , mais pour revenir aux assurances , celles ci reste fondamentale dans tout projet de développement d’une agriculture moderne , malheureusement les systémes assurantielles sont ridicules , le débat reste dont pour longtemps encore ouvert.

  3. Merci si benyoucef , vous serez le bienvenu , j ‘ai depuis cet incendie criminel entamer sa reconstruction et réparation , et je compte bien le finir avant l’arrivée de l’hiver

    Je débute un programme de sélection de bélier reproducteur ce qui m ‘évitera avec le temps de dépendre du marché et des sough

    Malheureusement le malheur de notre agriculture a fait le bonheur de tous les aventuriers d’aprés guerre ainsi que de la france….

    A Bientot

    • BENYOUCEF BADREDDINE Says:

      Si Mahmoud, bonjour,

      Très bonne initiative que votre programme de bêliers reproducteurs.

      Je dois juste vous informer, si vous ne le savez pas déjà (mais, cela m’étonne au vu de vos écrits), de bien faire attention à la consanguinité. Pour la combattre, vous devez régulièrement introduire dans vos troupeaux du sang nouveau.

      Mais, je reste optimiste quant à votre projet car les autres éleveurs qui vous entourent à Tiaret et dans la Steppe Algérienne vont se donner le mot, (qu’il existe des bêliers sélectionnés chez vous), et vous vendrez vos bêliers à bon prix, je n’en doute pas.

      Seconde recommandation : N’usez pas trop vos meilleurs reproducteurs et faites-vous assistez par l’insemination artificielle, c’est un jeu d’enfants et vous arrivez sans aucun mal. Je pourrais vous établir un protocole d’action si vous le désirez. Mais, j’imagine qu’il doit y avoir un institut agricole près de chez vous. Mostaganem (ancien ITA), est un bon vivier pour cela et je peux vous recommander à des enseignants que je connais.

      Sélectionnez la « Ouled Djellal », c’est la meilleure d’après moi. Mais, à vous de voir. J’ai eu à effectuer à El Khroub (Constantine) en 1975, un travail de recherche qui est arrivé à cette conclusion. Mais, je sais qu’il existe une autre originaire de Saida mais qui est moins performante.

      Bien du courage Ya Si Mahmoud.

    • Agronome Says:

      Bravo pour votre investissement.
      Etes vous au courant de l’utilisation de l’urée dans l’alimentation des moutons? Pour 500 grammes d’orge, il faut mélanger 10 grammes d’urée. Ou bien on peut arroser la paille avec de l’eau contenant de l’urée. Ces techniques enrichissent l’aliment en azote.

  4. Raselkhit Says:

    C’est un véritable faux débat Ceux qui apellent à refuser les assurances et les crédits que ce soient les crédit de développement ou d’investissement C’est pour ne pas permettre au petit Fellah de se développer Donc il n’y a que les gros propriétaires fonciers qui pourront toujours plus se développer et grossir et le petit restera toujors petirt En d’autres termes RECREER DE NOUVEAUX COLONS et le fellah sera réduit à redevenir « Khamès »Quand à ceux qui menacent et lancent leurs impréscations Nous avons connu CE TERRORISME INTELLECTUEL juste leur rappeler que nous avons déjà subit celà dans les années du colonialisme et le peuple Algérien connait trés bien son destin et les savants musulmans algériens sont là pour lui montrer le droit chemin Et comme le disait si bien(Allahj yerhamou) Cheikh Hamani imamouna raîs El houkouma

    • Salam aleykoym akhi,

      Je reponds à ton mail et celui-ci sera mon dernier tant il est difficile de debattre avec des gens qui utilisent leur pensé unique alors qu’Allah par son messager son à donner des exemples a suivre et dont le commerce à beaucoup de place.
      Pourquoi faire des credits pour investir ? Pourquoi ne pas faire avec ce qu’on a ? On a les meilleurs exemples aupres des compagnons qui faisaient du commerce avec le peux qui avaient et la difference entre eux et nous c’est qui avaient la confiance en Allah. Donc ils faut etre simple et ne pas aller au dela de ses capacités. Imagine tu fais un emprunt de plusieurs milliard et que tu decede, dans quel état tu vas laisser tes héritiers ???
      Idem pour l’assurance. Cela est une pure fantaisie. Maintenant on assure des telephones, des velos, et meme des chiens soubhan allah !!! Ou allons nous ?
      Assurer une terre pensant que cela va le proteger alors qu’il oublie que vous vient d’Allah, la pluie, le soleil, les tempetes… A chaque climat y’a une sagesse, et si le musulman ne comprends pas ça alors il a un problème avec sa cryance.
      Donc faire des credits et un grave peché, et ceux qui disent le contraire alors ramené vos preuves si vous etes veridique, et l’assurance et aussi grave car notre confiance en Allah, maitre du monde et cela qui donne le succès.
      Je vais donc finir ce message et debat par une parole d’un grand imam cheikh nasserdine Al Albani qui a dit, Celui qui cherche la vérité, une seule preuve lui suffit, quant à celui qui suit ses passions meme 1000 preuves ne lui suffiront pas. L’ignorant peut-etre instruit (religieusement) mais quant à celui qui suit sa passion, nous ne pouvons rien pour lui.
      Donc celui qui n’a pas de preuve et qui suit ses pensés intellectuelles, alors celui là qu’il s’attend à donner des comptes dessus. Car allah à dit, aujourd’hui j’ai PARACHEVE pour vous votre religion et accompli sur vous mon biensfait. Et j’agrée l’islam comme religion pour vous.
      A ce sujet l’imam Malik à dit, celui qui rajoute une chose que le prophète (alahy salat wa salam) n’a pas fait, celui veux dire que le prophète à trahi son message. Donc celui qui n’a pas de preuves qu’il se tait comme l’ont fait les grands imamS;
      Voilà mes chers frères et sachez que vous serez jugé par rapport à ce que vous dites et vous faites.
      Frère Nacer

      • BENYOUCEF BADREDDINE Says:

        A Si Nacer,

        Très instructif votre contribution. Mais, là où je ne suis pas d’accord avec vous c’est que vous semblez FERMER le débat en annonçant à la ronde que c’est votre dernier envoi.

        Pourquoi cette affirmation qui bride le débat ?
        C’est tout à fait vrai ce que vous dites mais moi-même j’ai glissé une contribution plus bas et j’aimerais que vous y répondais s’il vous plaît. Je cherche moi-aussi la science Ya Si Nacer et j’ai besoin de votre avis.
        N’avez-nous pas appris de chercher de la science même en Chine ???
        Dès lors, je vous conseille à revenir au débat et à l’enrichir comme vous le faites.
        Oissalam

        • BENYOUCEF BADREDDINE Says:

          « N’avons-nous » pas appris au lieu de « N’avez-nous »
          Mille pardons.

          • Benyoucef,

            Je te remercie et salut ta motivation à chercher la science. J’ai voulu arrêter le débat car trop de gens racontent que des messonges. On parlent de crédit et d’assurance et les gens tellement ils ont aucun argument parlent de l’Algérie, d’autre parlent que des gens détournent l’argent de la Zakat pour acheter des villas, ou est le rapport.
            Lorsque Sid-Ahmed dit qu’en Algérie c’est devenu une vraie poubelle en disant qu’on importe du n’importe quoi, je lui dis que tu ments car si y’a un pays au monde ou il est difficile d’importer c’est bien en Algérie. Interdit d’importer de la fripperie, les voitures ils font qu’elles soient neuve tout comme les engins de btp et l’Algérie est le seul pays au monde à être aussi dur dans ce domaine. Importer de la nourriture comme le dit sid-Ahmed, cela est faux car dans ce domaine les restrictions sont encore plus dur. Je l’invite à ce renseigner avant de critiquer l’algerie. C’est la raison pour laquelle peux de grande marque sont en Algérie ou en petite quantité, tant les procédure d’importation sont très poussé, tout comme celui qui dit que l’argent de la Zakat et détourné et ces imams achètent des villas à plusieurs milliard. Idem as tu des preuves ? Ex qu’est ce qui t’empêche de donner ta Zakat à qui de droit directement ?
            Donc c’est pour cela que ceux qui n’ont pas d’argument racontent que des mensonges et s’écartent du sujet qui est l’assurance et riba car les preuves sont clair et à ce sujet ils n’ont aucun argument ci ce n’est de dire (notre époque veux) alors que tout cela a été instaurer par les juifs et seul eux tirent profits de cette grosse arnaque.
            Le musulman accepte tous ce qui vient d’Allah, les intempéries, les pertes dans le commerce etc… Et comme je dis fait avec ce que tu as et par rapport à tes capacités.
            Que la baraka d’Allah soit sur toi Akhi et reste ferme dans ta recherche de la science en te conformant ce que Allah a dit et son messager.
            N’hésite pas à me laisser ton commentaire.
            Nacer

          • BENYOUCEF BADREDDINE Says:

            Si Nacer, Essalam,
            Là Ya Si Nacer, je dois vous répondre et pour cause, c’est moi qui ai fait allusion aux villas à 20 ou 30 milliards à Alger.
            Tout d’abord, je suis âgé de 61 ans et Allah dans sa générosité m’a permis de visiter La Qaaba en 2008 et je vous le dis juste que ce que vous dites est VRAI et je suis d’accord avec vous.
            Qui doute de la parole de l’Omniscient ?
            J’ai placé le décor juste pour que vous me compreniez que si j’ai parlé de villas à milliards c’est que j’ai vu et bien vu dans ma courte existence. Et je peux vous assurer, pour avoir été co-gestionnaire de quelques mosquées ici en France que je ne mets plus les pieds dans une mosquée depuis maintenant presque 6 mois et qu’Allah me pardonne car Il sait ce que j’ai vu.
            Je perds 27 sadakates à chaque salate mais je préfère m’abstenir de me rendre à la mosquée. Et pourquoi ???
            Parce que j’ai vu de mes yeux des membres du bureau s’entretuer devant moi sur la collecte de la zakate. Je n’avais pas compris pourquoi ils faisaient un tel ramdam. C’est un autre membre qui m’a appris que j’étais un naïf car ils se partageaient une grande part de cette zakate pour leurs besoins propres.
            C’est vrai qu’un verset nous dicte à qui est destiné à la zakate (aux pauvres, aux nécessiteux, aux voyageurs et Allah poursuit en disant ET A CEUX QUI LA RECOLTENT (OILE HAMILINA ALAYHA). Mais, j’ai consulté un grand érudit pour qu’ils m’expliquent cette précision et il m’a dit ce n’est pas parce que je ramasse la zakate que je peux prendre une part pour acheter une Mercédès ou une villa à Alger. Et pour votre enseigne, j’ai vu des personnes que je ne veux pas citer habiter dans des villas à Alger et je savais qu’ils récoltaient la zakate.
            Mais, c’est vrai JE N’AI PAS DE PREUVES ET JE DOIS LE RECONNAITRE. Et si vous remarquez mon envoi où je parle de villas à 20 milliards, je conclue en disant OILLAH OU AHLAME.
            Pour ce que vous dites sur les problèmes des importations algériens, si je me mets à vous expliquer, il me faut un livre. Je viens de traverser durant ces 2 années un traumatisme car je voulais rentrer au bled pour y créer un complexe qui aurait permis à 35 jeunes de trouver un emploi.

            Soyez assuré Ya Si Nacer que si j’avais été fils de Général, j’aurais trouvé les fonds pour démarrer mon projet. Et c’est cette Hogra qui a fait intervenir les autres frères avec une certaine virulence et je les comprends.
            Je viens de transmettre un courrier au PDG de la BADR qui a refusé de me recevoir et je vous invite à le lire :
            http://www.bahdja.com/actualite/38-news/1087-on-acheve-bien-les-cadres-qui-veulent-retourner-au-pays-.html
            J’espère avoir apporté une réponse à vos questions et je suis à votre disposition pour toute autre précision, ajoutant que j’apprécie vos interventions.

  5. Mes chers frères, Salam aleykoum,

    Je ne comprends pas qu’on peux débattre sur un sujet aussi clair que cela.
    Allah a autorisé le commerce interdit l’intérêt ( sourate baqara verset 275 ) et pire encore dans le verset 278,279 ou la menace d’Allah est encore plus clair lorsqu’il dit ‘ o les croyant craignez Allah et renoncés à l’intérêt si vous êtes des croyants. Et si vous le faites pas, alors recevez l’annonce d’une guerre venant de Allah est de son messager.
    Alors vous journaliste et ceux qui incite les gens à faire un acte aussi grave et horrible qui est l’intérêt et qui fait parti des 7 pêchés capitaux, vraiment craignez Allah avant que sa colère vous frappent, et la pour vous point de secours.
    Les musulmans s’entraident dans le bien et merci aux savants de nous mettre en garde contre les gens qui poussent veulent réformer notre religion.
    À bonne entendeur, salut

    • si nacer tu commence a nous les casser avec tes fetwa on est libre de faire ce qui nous plait on ne reforme rien et peut être qu on est plus musulman que toi

      • D’abord salam aleykoum akhi,

        Je n’ai pas manqué de respect envers les gens akhi par contre toi tu n’es pas agréable de te comporter ainsi envers moi.
        Je n’oublie parsonne à faire des credits ou pas. Chacun sera jugé par ses actes. Donc si tu crois que cela est legiferé, alors apporte tes preuves.
        Je t’ai pas parlé de fatawa mais par contre je t’ai apporté la parole d’Allah dont j’ai mis la sourate et les versets et tu pourras y jeter un oeil.
        Donc si tu doute un seul instant de la parole d’Allah, alors là tu ne peux pas te pretendre mouslim.
        Et je n’ai jamaiss dis que j’étais plus musulman que toi et jamais je me permettrai de dire une chose pareille.
        Sur ce akhi fait ce que tu veux, mais fait le selon ce que Allah a autorisé par la voie de notre prophete mohammad (que la paix et le salut soit sur lui).
        Que la baraka d’allah soit sur toi akhi.

        • sid ahmed Says:

          Salam alikoum à tous les participants à ce forum,
          Je crois que le débat est très faussé !! Monsieur Nacer ne comprend même pas qu’on peut débattre sur ce sujet qui est très clair à ses yeux !!
          A mon sens l’intérêt est le coût de l’argent et ne peut être comparé à l’usure (Ribba)!
          Certes je ne suis pas fakih et même très limité en matière de fikh. Mais raisonnablement, pour refuser ou condamner un système économique, qui n’est certes pas l’idéal, avec toutes ses faiblesses aussi, en énumérant quelques sourates du Saint Coran !! Avons-nous trouvé des solutions pour faire fonctionner l’économie et proposer un système économique qui ignore l’intérêt ?
          Comment ignorer le taux d’intérêt, en disant simplement que c’est haram alors que l’économie mondiale est basée sur ce même taux !
          Je crois qu’Allah nous a ordonné d’abord et avant tout d’étudier « ikraa » et retroussons nos manches pour aller travailler et produire au lieu de dire que le commerce est hallal ! avant de faire du commerce, il faut produire d’abord !! L’Algérie est devenu un grand bazar « pour ne pas dire poubelle ! » ou l’on jette tous les invendus et stocks périmés d’habillements et de denrées alimentaires !
          Dernièrement un ami un collègue à moi qui voulait un crédit s’est dirigé à une banque qui se déclare être islamique ! et là on vous dit qu’on pratique pas l’intérêt sur le crédit ! et on vous sort une formule hallal. Moi je dis que c’est bien si ce n’est que tout calcul fait la rémunération de la banque s’élève à (tenez bien vos têtes !) 12% alors que les taux sur le marché ne dépassent pas 2 à 3% ! Moi je dirais que c’est de l’arnaque au nom de l’islam et trop hypocrite à mes yeux.
          Mes salutations les meilleures

          • Aleykoum Salam Akhi, et merci pour ton analyse.

            Tu as tout à fait raison. Nous avons un gros problème en ce qui concerne la production. Nous devons apprendre à innover et d’arrêter d’acheter car en faisant cela on fait marcher l’économie des autres pays.
            Tu es trop dur envers moi mon frère. Moi je te ramène des preuves qui sont claires venant du coran et toi tu me parles de l’état de l’économie dans le monde.
            Cela n’est pas une preuve et dans la religion tous ce basent sur les preuves.
            Il y’a le IJTHIAD des 4 grands imams et aucun d’eux à voulu légiférer dessus et ils ont même étaient très fermé la dessus, alors nous a notre niveau qu’est ce que tu veux débattre ???
            Dans toutes les religions riba à été interdit. Les juifs malgré l’interdiction venant de leur prophète. Comment ils ont contourné ce principe c’est qui autorise riba avec tout le monde et ils s’interdisent riba entre eux. Voilà ce qui reforment la religion et si on continue à débattre la dessus, on risque de tomber dans ce genre de choses, comme certains savants musulmans qui ont autorisé sans preuves.
            Chaque prophète à été envoyé pour une communauté, et la difference avec Mohammed (prière et le Salam sur lui) a été envoyé pour toutes l’humanité. Donc ce qui a fait nous devons le suivre, et ce qu’il a interdit ous devons nous l’interdire.
            En espérant que ce débat ne va pas partir en vri car le but est que tout le monde dit ce qui sait et non ce qui pensent. Car dans l’islam y’a pas de (je pense que ou notre époque veux…) mais on devrait dire ce que Allah a dit et son messager.
            Bien à toi Akhi et que la baraka d’Allah soit sur toi et que Allah fait de nous une communauté soudée, unie et fière de notre religion.

        • Raselkhit Says:

          Il est trés regrettable que nos jeunes du XXIème siècle continuent à réfléchir comme si nous étions encore au Ièr siècle Ce que préconise le Saint Coran avant toute chose c’est EL IJTIHED si je ne me trompe cela veut dire la recherche de la connaissance le travail la réflexion et surtout l’enrichissement de la pensée .Alors au travail !Et malheureusement chacun s’érige en éxégète du Coran souvent sans savoir de quoi il parle .Un peu d’humilité et de modestie ferait beaucoup plus pour nos peuples que de vouloir toujours être le penseur des autres

      • BENYOUCEF BADREDDINE Says:

        A Max, Salut,

        Vous remarquerez que depuis ma réponse à Si Nacer datée du 14 octobre 2012, il a appliqué la politique de l’autruche. Il ne répond +. Pourtant je lui ai opposé des arguments « brut de décoffrage ». C’est le propre de ceux qui s’immiscent dans les affaires des autres en prenant soin de choisir les versets de Notre Saint Coran, UNIQUEMENT QUAND CELA LES ARRANGE.

        Alors, je persiste et je signe en proclamant que l’assurance agricole peut être tolérée par les temsp qui courent. Et on a un exemple édifiant dabns notre présent forum : Si Mahmoud, notre valeureux agriculteur a subi un incendie criminel qui lui a détruit un hangar qu’il venait de finir et 1000 bottes de foin. Qui va le dédommager, SANS DOUTE PAS NOTRE SI NACER qui a été promt à mettre le hola sur les assurances et qui se tire sans gloire de notre riche débat.

        Et pourtant, Ya Si max, vous remarquerez que j’ai été correct aveclui depuis le début… Je n’ai pas été aussi direct que vous lorsque vous lui proclamiez justement qu’il commence à NOUS LES CASSER !…

    • @Nacer
      Une fois qu’on cite un verset traduit en Français, on est dans l’interprétation.
      Il ne faut pas dire « Allah a dit « mais « ce que j’ai compris de ce que Allah a dit dans le Coran ».

      Dans le Coran il n y a pas le mot intérêt,
      Le Riba est un concept plus large que la notion d’intérêt, cela est relié la notion de transaction.
      Lorsqu’un un FORT abuse de sa position pour imposer des conditions au faible, ces conditions n’ont aucun lien avec le commerce ou la rémunération d’un travail ou un service économique.

      Le Coran ne définit pas la notion de monnaie et la notion d’intérêt.

      Exemple de véritable Riba:

      1-Un commerçant qui vend un produit 10, alors que l’artisan qui a fabriqué le produit touche 1.

      2- Un commerçant vend la pomme de terre 25 alors le fellah touche 5.

      Cette histoire de taux d’intérêt est de la poudre aux yeux.

      • BENYOUCEF BADREDDINE Says:

        Aux débatteurs sur le Coran, entre autre Si Nacer et Si Sid Ahmed,

        Assalam Ou aliykoum, Sid Ahmed et Nacer,

        Très intéressant votre débat.

        Sid Ahmed a posé des jalons sérieux en parlant de la banque islamique. J’ai eu affaire à ce genre de banques et je lui donne entièrement raison.

        Ceci pour dire que des musulmans interprètent les 114 Sourates de notre Noble Coran A LEUR FACON. C’est comme ceux qui récoltent la zakate et achètent ensuite des villas à 20 ou 30 milliards à Alger !…
        C’est de la pure arnaque et Notre Prophète Mohamed (qlssl) a bien précisé la destination de la zakate et pour enlever tout le doute là dessus, il a interdit A SA PROPRE FAMILLE d’utiliser la zakate pour des besoins propres. LA ZAKATE EST POUR LES PAUVRES ET UNIQUEMENT POUR LES PAUVRES.

        Quand à la Riba, je veux juste donner mon avis qui peut être sujet à caution et je le comprendrais si des contradicteurs me répondent.

        Mais, je pense qu’une assurance ADAPTEE à la réalité algérienne ne doit pas être exclue.

        Je m’explique : Songez que l’agriculteur sème des grains, élève des bêtes, plante des arbres et ensuite IL SE SOUMET A ALLAH.

        Il faut comprendre que toutes ces actions agricoles nécessitent un investissement en temps, en argent et bien plus. Songez que pour planter un hectare de pomme de terre, il faut pas moins de 80 millions de centimes (semences, produits phytosanitaires, main d’oeuvre et autre…)

        Alors, vous croyez que cet agriculteur n’a pas le droit de se prémunir contre un accident de parcours ??? (sécherèsse, mauvaise semence, manque de main d’oeuvre, tornade et autre …)

        Pour ma part, je soutiens qu’il y a droit.

        Et pour faire le parrallèle et apporter un crédit à ce que je dis, je pose simplement un constat : Pensez-vous que si Sidna Mohamed (qlssl) vivait de notre temps, pensez-vous qu’il ne prendrait pas d’avion, qu’il n’utiliserait pas de portable, qu’il ne profiterait de l’avancée de la science dans tous les domaines ???

        La réponse à ces questions a été validée par un point qu’à soulevé Sid Ahmed en faisant référence à la Sourate IQRAA. Et pourquoi l’Omniscient nous recommande de nous instruire d’après vous ???? Si ce n’est pour améliorer notre quotidien …

        J’ai apporté ces remarques sans être ni éridut ni théologien et je conclus par ce qui est recommandé de dire : ALLAH OU AHLAME…

        OISSLAM.

    • C’est précisément ce que pratiquaient les Auver
      gnats àa la sortie de la 1ère guerre mondiale,dans
      le but d’aider tous ceux qui voulaient s’installer à
      Paris plutôt que subir la misère en Auvergne…Et
      c’est encore ce que pratiquent les Chinois qui veu
      lent s’installer à Paris,y ouvrir un commerce…Hé
      las,il y a aussi ceux qui veulent discréditer le « ban
      quier des pauvres »,Muhamad Yunus,Srilankais qui
      a « lancé » le microcrédit dans son pays et aussi en Inde…L’Indonésie semble être lae pays qui a le +
      avancé en la matière…Si seulement le Qatar pou
      vait suivre sur le même chemin…en France,pour
      « lancer » les jeunes des banlieues françaises qui
      ont des rêves plein la tête et qui se morfondent
      d’impuissance devant les conditions posées par
      les banques et l’administratiion pour déposer un projet de création d’entreprise…
      Pour en revenir aux « assurances des risques agri
      coles »,c’est une superbe escroquerie en soi:ça n’
      apporte aucun soutien aux agriculteurs face aux
      calamités dont ils sont victimes…Que ce soit les
      incendies,les maladies épidémiologiques que les calamités naturelles qui sévissent de + en + cha
      que année dans les bouleversements climatiques
      qui frappent partout sur la planète,à quelques exceptions près…

    • Et pendant ce temps-là,la « Grameen Bank » de Mr
      Muhamad Yunus est en danger de mort,par l’ac
      tion de Mme le Premier Ministre du Bangladesh,
      qui l’a déchu de sa « fonction » de Président…Allez
      visiter « Avaaz.org » pour y signer une pétition qui
      serait un ultimatum contre cette 1ère dame du
      Bangladesh à mettre ses intentions en oeuvre…
      Vite,ça urge!

    • bimbadaboum Says:

      Cher monsieur, tout ce que vous dites est vrai, mais là il s’agit d’assurance pas d’usure, si vos fatwas sur l’assurance viennent d’arabie saoudite, il faut s’y rendre car ils ont réformé cette fatwa, et j’en veux pour exemple assurance auto est devenue obligatoire, donc ne confondons pas tout et restons objectifs et les versets coranique ne sont pas dans le contexte, et pardonnez moi si je vous ai blessé.

  6. Nous autres algériens, n’avions rien fait, ne ferions rien et ne laisserons personne faire. çà c’est juste à l’opposé de votre citation Mr Benyoucef.

    • BENYOUCEF BADREDDINE Says:

      Si Moussi,
      Vous avez bien raison et pour cause depuis 2 ans je fait des efforts pour retourner au pays pour y créer un complexe agro-industriel qui aurait permis à 35 jeunes jeunes chômeurs de trouver du travail et surtout que le projet avait comme ambition de créer des souches avicoles algériennes et surtout d’insuffler au domaine des cérèales un élan qui aurait permis à l’Alégrie d’atteindre l’autossufisance à moyen terme (3-5 ans).
      Je vous donne le lien pour lire le courrier que j’ai transmis à l’abruti-PDG de la BADR qui m’a refusé jusqu’à un entretien que j’ai sollicité auprès de lui :

      http://www.bahdja.com/actualite/38-news/1087-on-acheve-bien-les-cadres-qui-veulent-retourner-au-pays-.html

      Inutile de vosu dire que pas un média n’a osé publié ce jour, POURQUOI : MYSTERE ET BOULE DE GOMME……

      • Le problème que connaît l’Algérie est aussi ce que connaît l’Egypte,pays lourdement frappé par l’élé
        vation des cours alimentaires et la spéculation ali
        mentaire mondiale,dûs aux bouleversements clima
        tiques-pour partie-et contre lesquelles les solutions
        n’abondent pas…Mais pourquoi les paysans algéri
        ens n’iraient pas « visiter » les paysans ou les éleve
        urs mexicains-notamment-qui élèvent des volailles
        dans un pays aussi sujet à des extrêmes climati
        ques très redotables…;sans négliger le « sport na
        tional mexicain:le combat ce coqs…Une idée com
        me une autre….En espagne,aussi, d’ailleurs,à con
        dition de nae pas se faire prendre!

  7. Bonne Réplique Si Badreddine !! Tout a fait d’accord avec vous, ayant vécu et souffert de cette situation « Et si ce n’était que ça » Je ne peux que confirmer vos dires 😦

    • BENYOUCEF BADREDDINE Says:

      Je me suis pavané aujourd’hui lorsque j’ai entendu le ministre de l’agriculture annoncer à Guelma qu’il y a un club des 50 quitaux à l’hectare et qu’il prévoit « sous 5 ans » un rendement moyen de 35 quintaux à l’hectare sur tout le territoire algérie.

      Mais, en attendant, il sort chaque année + de 5 milliards de dollars pour acquérir sur le marché international ce que nous devons « manger » en cérèales dans l’année..

      Au lieu d’assuser à nos valerreux agriculteurs un revenu décent chaque année, sans passer par des assurances mal adaptées, le pays ne se porterait que mieux.

      Rendez-vous compte, si l’Etat décidait d’un coup de bagette magique de réserver ces 5 milliards aux agriculteurs pour l’acquisition de véritables moyens de productions, je peux vous assurer que l’autosuffisance EST POUR DEMAIN.

      Mais ce but ne semble par interésser nos gouvernants actuels.
      Quand on pense que 500 anciens ministres vivent à l’étranger et que 300.000 hauts cadres ont choisi l’éxil, le plus souvent à leur corps défendant, on en peut que resté ébahi devant une réalité qui nous attriste et qui nous laisse sans voix…

      • Il en va aussi,ainsi en France…Mais,bien évidemm
        ent,les « céréaliers »,les « betteraviers » s’en sortent
        mieux que les « petits paysans » pratiquant la poly
        culture et qui « confient » leurs productions aux pô
        les agro-alimentaires pour les vendre,les conditio
        nner en vue de leur vente:ils « grossissent » le flux
        des récoltes qui seront exportées aux meilleurs
        cours et qui seront « crédités » à leur seul profit…
        La seule solution qui permettrait d’ « inverser la
        tendance »,c’est une solidarité sans faille entre « pe
        tits paysans »,qui permette à la fois de valoriser
        les terres et les moyens de chacun que pour l’in
        térêt général…
        Comme dit le proverbe: »Les petits ruisseaux font
        les grandes rivières » + « L’union fait la force ».Sans
        solidarité entre « petits paysans »,point de salut…

  8. il y en a marre avec vos fetwa celui qui veut faire une assurance est libre laic ou musulman et ou est le probléme alors agriculteurs faite ce que vous voulez vous éte libre seule le résultat compte et nous agriculteur nous avons pas a écouté vos connerie et on a pas besoin qu on nous dicte notre conduite

  9. la ccls n est plus une coop c est devenue la coop des mafia du blé et la prim de blé selectionné pour l avoirs il faut payé l oaic devrais ouvrir un enquête

    • Agronome Says:

      Les CCLS ont un grand rôle à jouer pour augmenter la production de céréales. Soit, elles sauront saisir la balle au bon, soit elles seront écartées.
      Je m’explique. En France par exemple, l’achat des récolte est réalisé par des coopératives ou le négoce. Des technico-commerciaux de ces organismes sillonnent la campagne et foet font signer des contrats pour acheter la récolte des agriculteurs. Ils vendent aussi engrais et phytosanitaires. Ils sont payés au pourcentage. Alors, ils n’arrêtent pas de travailler. Résultats, les agriculteurs sont au courant des derniers produits à utiliser sur leur blé.
      Il faudrait que les CCLS fassent ce travail en donnant un pourcentage à leurs agents de terrains. Si les CCLS ne veulent opas faire cela ce pourrait être aux semouleries et minoteries de le faire pour essayer de capter plus de productions venant des agricullteurs. On voit que le Groupe Benamor développe une politique dans ce sens.
      En un mot, il nous faut des organismes collecteurs qui diffusent le conseil technique auprès des fellahines.

      • Raselkhit Says:

        J »aurais bien voulu savoir comment cela se passe en Argentine en Australie en Nouvelle Zélande en Russie ou en Afrique du sud et surtout sortir de cette pensée néocoloniale de complexé.Pour tout notre seule et unique référence c’est toujours la France

  10. Bouhadjar Says:

    Merci DR Benyoucef pour votre commentaire

  11. Bouhadjar Says:

    un PAYS qui importe sa nouriture est menacé dans son existence car la faim est une arme de destruction massive . ;est ce que cela est halal?

  12. halte au charlatant

  13. chttp://penergetic.com/produkte/penergetic-g/index.php?lang=fr

    un site intéressant pur l’agriculture

  14. Pour ce que celà intéresse ;

    La finance islamique reste encore peu explorée en Algérie, même si elle suscite beaucoup d’intérêt, non seulement dans ses bastions traditionnels dans le Golfe ou en Asie, mais aussi en Europe.

    Le cabinet Mazars Hadj Ali vient, à cet effet, de publier un ouvrage destiné à mettre en lumière tous les aspects de ce type de finance. Sous le titre Finance islamique : Regard (s) sur une finance alternative, le recueil réunit les articles d’experts internationaux spécialistes de la question

    D’autres part je n’ai jamais écrit que les assurances agricoles ne sont pas utiles , je dis tt simplement qu’ elles sont loin d’etres adaptées , elle sont souvent chères et inefficace en cas de sinistre , les remboursements sont problématiques et lent car tous les dossier doivent remontées à Alger pour etre traitées…

    Les agents de la crma sont des fonctionnaires aucunement motivées ( ni par le salaire et ou primes qu ils percoivent ni par le management )

    D’autres part je vous rapelle que l’argent collecté par les assurances agricoles prennent des voix loin d etres transparentes , ce qui explique pourquoi la banque centrale ai retirer son agrément banque a celle ci .
    je connais pas beaucoup d’agriculteurs qui siégent au conseil d’administration de la crma

    Certes il existe beaucoups de brebis galeuses dans notre filière , leurs origines et causes serait trop long a éxpliquer , mais pour défendre les agriculteurs , en effet beaucoup attendent des aides de l ‘état , mais que peut on faire d’autres lorsque votre récolte n’a pas pousser fautes de pluie (ce qui corresponds souvent à une réalité) et que vous avez mis une partie de votre capital pour semer vos terres.

    Il n’existe pas une assurance sécheresse dans le secteur de la céréaliculture , certes la crma a tenté d’en proposé une au cout de 8 quintaux de céréales à l’hectare !!!!…. ce cout est à comparer avec le rendement moyen national .

    Je pense qu’ une grande partie des problémes de notre agriculture réside dans le fait que nous n ‘avons pas de démocratie locale , le plus souvent le maire n est un guignol sans grand moyens ni volonté de développer sa région sans parler du sous investissemnt chronique depuis des années dans ce secteur aussi stratégique …

    Et si nous faisons une comparaison au niveau local et au niveau international notre secteur d’activité est loin d’etre le plus subventionné

  15. benelhadj Says:

    Craignez Allah ô journaliste

    • Izem_Aghilas Says:

      O journaliste, ecoutez plutot la voix de la raison, cette faculte’ qui est un cadeau d’Allah, et qui differencie selon Aristote, l’homme de l’animal.

      Ce n’est pas Allah qu’il faut craindre, et les decisions prises sous la menace et dans la crainte ne sont pas les meilleures.
      Ce qu’il faut craindre, ce sont plutot les esprits borne’s et arriere’s qui se sont arroge’s le monople de parler au nom d’Allah.

      Allah se defend tres bien tout seul, il est assez grand pour cela:
      Allahou Akbar !
      Il n’a pas besoin d’arguments absurdes pour soi-disant le defendre. Le seul resutat concret de ces arguments absurdes est que l’Algerie s’enfonce chaque jour toujours plus dans la pauvrete’, les prix de la nourriture atteignent des niveaux astronomiques, et
      continuent d’augmenter.

      Et chaque jour toujours plus d’Algeriens laiques ou non-laiques ne revent que de partir vivre dans les pays des Chretiens.

  16. laissons les intérêts et les assurances aux laics.Ils se croient intelligent.La vie est éphémère.

  17. e rachid Says:

    le problème qui se pose est lié à la dimension de l’exploitation agricole, de sa structure. Plus elle est petite, vivrière, moins son propriétaire est tenté par l’acte d’assurance. Plus elle est grande, avec beaucoup d’actifs (Bâtiments d’élevage,machines agricoles, surfaces étendues cultivées) , plus la nécessité de protéger le patrimoine est présente.Malheureusement ce type d’exploitation est rare dans notre pays.

  18. L’Empire Romain a connu sa tentation de l’interdiction de l’économie financière au moment même où il traversait une grave crise économique. La dérive d’usages bancaires et l’absence d’Etat fort doté de règles et de magistrats.
    Cela a été la fin de la cotation en bourse des matières premières (principalement agricoles), des lettres de changes, et du prêt d’argent. En contre partie, les gens ont été fixés dans la profession de leurs parents pour les « protéger » de toute concurrence.
    Au total, ce fut la « fausse bonne idée » : la société s’est sclérosée.
    Il semblerait que l’auteur de cet article constate la même cause et donc les mêmes effets.
    Il ne faut pas confondre cause et conséquence.
    Il parait raisonnable également, de rendre à César ce qui lui appartient.

  19. Les charlatants qui disent qu’ils ne faut pas prendre des assurances vont -ils dédommager ces agriculteurs ruinés par des incendies souvent volontairement pour combattre un autre fléeau de l’ignorance c’est à dire le terrorisme
    l’usure ou riba c’est quand on prète a des taux exorbitants mais quand c’est juste un peu plus que l’inflation c’est normal

    Avec ces idées dès la fin du pétrole nous deveindrons comme la somalie vers 2020

    • coucoumani alger Says:

      Juste un peu plus que l’inflation !????????? ça veut dire quoi ça, il ne faut pas interdire aux autres leurs références (religion) et vouloir imposer les vôtres (idéologies politico-économiques). Il faut être rationnel et tirer des leçons de la crise économique mondiale qui perdure pour cause de spéculation sauvage de la part de banques internationales, sous couvert de marchés proposant soit disant « des produits financiers » qui ont été pire que l’usure, ces banques ne cherchant pas le remboursement des crédits avec leurs intérêts mais plutôt à engranger rapidement des bénéfices colossaux et ensuite à abandonner leurs clients dans leurs faillites.
      Alors une idée que pourraient discuter les concernés et des spécialistes « non idéologisés »: au lieu de l’assurance créer un fond de solidarité ou mutualité qui permettrait à des agriculteurs de faire face à des situations de crise. Avant que quelqu’un ne rétorque que la solidarité ne serait pas suffisante en cas de crise majeure ou générale, je dirais que les assurances ne couvrent pas aussi ce genre de situation et si elle font, ce sera avec l’apport des finances publiques, après déclaration de territoire ou zone sinistré.

      • la CRMA est une forte de mutualité…donc l’appeler assurance ou mutualité, c’est la même chose … alors, cessons cette hypocrisie à vouloir jouer sur les mots…mutualité égale halal et assurance égale haram

        • coucoumani alger Says:

          Salam mouss,

          J’ai utilisé le mot « mutualité » dans le sens littéral. Comme vous devez l’avoir remarqué, il y a beaucoup de compagnies d’assurance qui se font appeler mutualités pour l’image de marque. D’autre part, avant le mot mutualité j’ai utilisé « fond de solidarité ».
          Pour finir, en paraphrasant un proverbe chinois, je dirais: « Il vaut mieux exposer son idée et être idiot un instant que de se taire et être idiot toute sa vie ».

          • Un des premiers principes de l’assurance, pour que celle-ci puisse être paratiquée, est l’existence d’une mutualité de risques présentant les mêmes caractéristiques. ces mutualités se sont crées pour des secteurs d’activités ou pour des métiers spécifiques; mutualité pour l’assurance santé des travailleurs du batiment, des enseignants, des pétroliers; ou encore les mutuelles agricoles à l’image de la CNMA. Ces mutuelles pures, à la différence des sociétés à forme mutuelles, sont à but non lucratif !! ne sont pas sencé généré des bénéfices !! dans le temps, à la cnma, quand une branche réalise un bénéfice, ce bénéfice sera ristourné aux adhérants sous forme de remise lors du renouvellements de l’assurance.
            A mon sens, qui peut me convaincre qu’un tel système est haram !! si ce n’est l’islam lui même.

    • humble citoyen Says:

      Dans quel verset vous avez lu que les taux bas du riba sont tolérés c’es tà dire hallal? Eclairez nous MOnsieur SVP.

      • sidah astérix Says:

        je ne crois pas que c’est de la riba !! c’est le coutp du risque que prend l’assureur pour octroyer la couverture d’assurance

  20. Pour l’auteur
    Nous sommes un pays musulman, et nous sommes fier de notre religion, et nous allons l’appliquer quelques soient les résultats, maintenant si vous vous voyez laic, allez voir et vivre dans un pays laic.
    L’économie des pays forts en l’occurence l’europe et l’amérique a signé son échec en 2007, En renvanche je t’invite à explorer les réalisations de la malaisie, un pays ayant eu son indépendance en 1958, juste 4ans avant l’Algérie, son recours à l’économie islamique a envolé son économie qui se compare aujourd’hui avec les meilleures économies mondiales.
    Si nous les Algériens, nous travaillons pas, nous aimons ni notre pays ni nous sommes fier de notre religion et nos origines c’est notre défaut, et ça n’a aucun rapport avec l’islam irreprochable qui est sain pour le fait qui est fait par le tout puissant, celui qui t’a fait toi, moi et tout ce qu’il y a.
    Personnellement, j’ai mal au cour en lisant des articles pareils écrits par des Algériens que je considère mes frères, mais que je constate aveugles et ignorants.
    N’hésitez pas de répondre à mon commentaire.

    • Moi je ne suis pas foncièrement musulman et je suis convaincu que si vous êtes encore en vie et que vous communiquer avec les autres à l’intermédiaire de ce moyen n’a rien avoir avec la religion. J’aurais aimé entendre un bon exemple en matière de travail venant de l’Arabie, berceau de vos croyances, dommage! La planète terre englobe 7 milliards d’individus et les personnes comme vous représente la partie la plus insignifiante dans tout les domaines des activités humaines de développement.

    • Je suis algériens autant que vous et musulman autant que vous, la différence avec est (comme vous le dites si bien) c’est que dieu nous a doté d’un cerveau avec la capacité à réfléchir mais vous non! Vous vous contentez de relater les exemples des autres, vous apitoyer sur votre sort que la plupart du temps vous avez créer. En quoi vos exemples sont leader en quoi que ce soit, actuellement qu’apportons nous à l’humanité? Quel exemple d’ISLAM ( ) pratiquez vous? Violence, cupidité, irrespect des autres, ignorance et c’est de cela dont vous êtes fier. Pauvre brebis égaré. VA apprendre ta religion, la vrai. Vous êtes le mal incarné, sponsorisés par les pays du golf. Vous osez parler d’identité! Faudrait il aussi que vous la connaissiez. Allah yahdik!

    • Raselkhit Says:

      La différence fondamentale entre le Maais et l’Algérien est simple le Malais travail et repecte le travail l’Algérien attend « Rabi inoub »

    • L’exemple malaisien est bien a propos.
      Souvent cité en exemple comme modèle islamique, je vous invite a vous informer des doctrines, lectures et interprétations des textes religieux dans ce pays.
      Les interprétations sont bien plus libérales et respectueuses des équilibres sociaux, que ce soit en terme de liberté individuelles et de respect de la propriété… et des domaines d’application de ces doctrines.
      D’autre part les malaisiens ont une mentalité et une approche du travail propre aux asiatiques.
      On ne peut tout transposer.

  21. Heureusement que M ait abderrahim qui est agriculteur a remis les pendules à l’heure avec son commentaire pour montrer que les vraies raisons qui éloignent les agriculteurs des assureurs et des banques. Vous êtes allé trop vite pour accuser l’islam. Paraît que c’est la mode maintenant.
    Si la pratique de l’usure (riba) est illicite (hram) pensez vous vraiment que pour des raisons économiques on devrait transgresser cette règle? Et puis qui vous dit que cette pratique est économiquement valable?

  22. La majorité des agriculteurs ont souscrits aux assurances dans le cadre du fnrda ( qui étais obligatoire )

    la raison principale est le cout réel des assurances proposées , la compétence ( tres médiocres ) des agents de la crma qui est notre principale assurance et surtout le mode de calcul du remboursement

    Résultat les plus avertis et les plus prudents préférent investirent dans l’ovin ou le bovin leur assurance personnel contre le risque et une tresorerie disponible rapidement afin de faire face a une catastrophe

    En réalité les assurances proposées sont inadaptées , coutent chere et en cas de sinistre les agriculteurs sont trés mal remboursées , tout simplement parce que les agriculteur Algériens ne sont pas organisees entre eux ,ni représentées .

    La ccls n est plus une coopérative d’agriculteurs mais plutot une coopérative de salariées et de pseudo voyoux qui nous raquettent en été pour pouvoir livrer nos récoltes .

    D’autres part en cas d’incendie d’origine criminelle , la crma ne rembourse rien ou vraiment pas grand chose

    Concernant les fetwas concernant les assurances je n ‘en ai jamais entendu parler entre agriculteurs et d’autres par le crédit rfig est sans intérets car c’est l ‘état qui prend en charge les intérets du pret et rembourse donc les banques ( une tres tres bonne mesure qu’il faud applaudir…)

    Mais voud avez raison, le charlatanisme prends de l ‘ampleur ; voulant faire une prévision de rendement au sein de mon exploitation et travaillant sur les facteurs de rendement , j ‘ ai eu la désagréable surprise de m ‘entendre dires que  »raak techreek billah  » , celà est certainement du et principalement au tres faible niveau scolaire

    • Je suis assez d’accord avec votre point de vue, mais vous oubliez de préciser que beaucoup compte sur l’Etat pour les indemniser en cas de problème.

      Par contre pour le crédit R’fig, ce n’est pas un crédit sans intérêt mais un crédit dont les intérêts sont bonifiés ; la différence réside dans le fait que les intérêts existent bien mais sont payés à la banque par l’Etat.
      D’autant plus que si le prêt n’est pas remboursé dans les délais, la subvention des intérêts est annulée et l’agriculteur devra payer le principal et les intérêts.

      Et ce n’est pas nouveau que beaucoup de jeunes refusent de déposer des dossiers d’aide à la création d’entreprise, justement à cause de ce problème d’intérêts !

    • je vous applaudi monsieur mais je crois la cause n’est pas le niveau scolaire c ‘est l’information de se lui qui la donne se lui la meme qui esseye a mon avis { yadjtahed) mais malheureuseument chaqu’un chante sa chansent sur des fausse notes ou est celui qui rassemblera toutes ces tendance avec un programme national de décipline

      • AIT-ABDERRAHIM MAHMOUD Says:

        Vous avez raison le crédit rfig applique les intérets ( que du crédit octroyé) que si l’agriculteur ne rembourse pas en fin de campagne…

        C est normal de rembourser ce que l on a pretté , et malheureusement ce qui s’est passé avec le programme fnrda plaide pour plus de transparence , de rigueur et de sévérité

        C’est grace au peuple algérien que nous pouvons bénéficier de ses aides qui n’existent rarement ailleurs et notre corporation doit lever les defis qui nous attendent pour assurer une certaine indépendance alimentaire.

        Le remboursement des dettes des agriculteurs tout les quatres ans jettent un discrédit sur notre profession et deresponsabilise les meilleurs d entre nous , et notament ceux qui malheureusement payent leurs dettes

        Pour les agriculteurs honnetes et prévoyants , le rfig reste un excellent moyen de gérer son exploitation , car le produit de la récolte précedente lui permets d’investir et de développer son activité et donc de créer des emplois .

        Effectivement le crédit au développement est un véritable sujet de société , et le législateur comme les hommes de sciences et de religion doivent impérativement communiquer sur ce sujet…

        Celà devrait etre un sujet important, traiter lors des soirées religieuses ou aprés la prière du vendredi , car je ne vois pas comment un homme ou un oparéteur economique honnette peut créer ou developper son activité sans sources de crédit et / ou de financement surtout que pour le moment le concept de banque islamique est pas du tout développet et/ou coute finalement plus chere

        Je souhaite de bonnes pluie a tous les agriculteurs , une volonté de s’unir et de s’associer , beaucoup de sagesse et de sobriété…

    • BENYOUCEF BADREDDINE Says:

      Si Mahmoud, bonjour,

      Je lis avec beaucoup d’attention vos interventions qui sont frappées du coin du bon sens.
      La seule refléxion que je peux apporter à propos de l’assurance, j’en appelle à une citation de Confucius, homme d’Etat et phylosophe chinois qui a dit :

      «Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi ceux qui voulaient faire la même chose, ceux qui voulaient faire le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire.» Alors fais-la !

      J’espère que cette citation entre en droite ligne à vos remarques.
      Alors, faites ce qu’il vosu semble bon opur votre exploitation ya Si Mahmoud et ne demandez l’avis de PERSONNE….
      CAR LES CONSEILLEURS N’ONT JAMAIS ETE LES PAYEURS !…
      Dr Badreddine BENYOUCEF, Nîmes

      • Merci Monsieur
        votre remarque me touche et m encourage à persévérer

        car depuis que j’ai repris l’exploitation familiale , je suis confronté régulièrement à des actes de sabotages , incendies criminels réguliers, actes malveillants , agressions physiques etc etc

        Je suis confront à des mentalités qui relèvent de la médecine psychanlitique

        Je déplore malheureusement le niveau déplorable des élus loicaux et des fonctionnaires qui sont chargés et payer pour développer l’agriculture

        En plein ramadhan , un hangar nouvellement construit ( avec mes fonds propres ) avec 10 000 bottes de pailles et de fourrages à subit l’acte d’un incendiaire criminel que l’on ne retrouvera jamais vu la qualité des enquetes et du niveau pathetique de notre gendarmerie

        merci si benyoucef …. tahyaa djaazzzaaaiiir

        • BENYOUCEF BADREDDINE Says:

          Si Mahmoud, Essalam,

          Je suis triste pour vous car je comprends parfaitement ce que vous aviez subi. Moi-même, j’avais construit un hangar en 1985 à Batna et j’ilmagine juste la rage qui m’aurait habitée si on me l’avait brûlé.

          Mais, sans jouer au Scherlock Homes, je dois vous dire que celui qui vous a incendié votre hangar et vos bottes de paille ne doit pas éloigné de vous. C’est soit un jaloux soit quelqu’un qui vous en voulu à un moment de votre vie et qui s’est vengé de la manière la + lache. On est tous l’ennemi de quelqu’un et tant qu’on en l’est pas vis-à -vis d’Allah, eh bien ne vous en faites pas trop.

          Ces bottes de paille qui ont été incendiées ont été produites par SI MAHMOUD et le même SI MAHMOUD aura l’occasion Inch’Allah de produire de bien meilleures bottes.

          Allez expliquer celà aux pseudos intervenants qui vous disent que l’assurance est Haram…

          Je viens de terminer un livre sur les malheurs de l’agricultrue algérienne et dès qu’il sera édité, JE VOUS PROMETS de vous en envoyer un exemplaire dédicacé, et si Allah em prêtera vie encore, je viendrais un jour vous rendre visite Inch’ALLAH.

          BIEN A VOUS

    • Agronome Says:

      Vous écrivez:La ccls n est plus une coopérative d’agriculteurs mais plutot une coopérative de salariées et de pseudo voyoux qui nous raquettent en été pour pouvoir livrer nos récoltes .

      Quelques remarques:
      1) Les agriculteurs ont besoin de vraies coopératives qu’ils dirigent eux même avec le vote en AG d’un conseil d’administration et avec recrutement par eux mêmes d’un directeur. Sans coopératives fortes et représentatives, les agriculteurs ne pourront faire entendre leurs intérêts.
      2) En attendant, les agriculteurs ont besoins des CCLS. Mais, c’est à eux de créer des associations représentatives pour contraindre les CCLS à travailler dans le bon sens. Que des agriculteurs achètent des silos métaliques, un camion et qu’ils approvisionnent eux mêmes les moulins de la région. Ils verront la CCLS leur faire les « yeux doux ». Mais une telle politique se base aussi sur la qualité du grain. Certaines semouleries comme Groupe Benamor transforment ce blé dur en pâtes alimentaires et ont besoin d’un blé dur de haute qualité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :