Rebrab a-t-il raison ?

Depuis le début des agitations sociales dans le sud, le secteur agricole est présenté comme un palliatif pour la création d’emplois et absorber le chômage dans ces régions du pays.
En l’espace de quelques mois, plusieurs membres du gouvernement, dont le premier ministre, les ministres de l’agriculture, des ressources en eau et de l’intérieur, multiplient des visites de travail dans les wilayas du grand sud et mènent des concertations régulières avec des représentants de la population et les élus desdites régions pour orienter davantage les jeunes chômeurs vers le secteur agricole.
Les autorités locales de ces régions, à leur tête les walis, ont reçu des instructions claires et fermes afin de fluidifier la régularisation des dossiers de demande d’investissement dans le secteur agricole, toujours dans le sud.
Deux instructions interministérielles viennent d’être promulguées et visent à faciliter et élargir aux porteurs de projets intéressés par l’activité agricole l’accès au foncier et au crédit bancaire.
Les pouvoirs publics attribuent d’une façon récurrente des potentialités agricoles importantes aux territoires du sud.
Certes les disponibilités en foncier y sont énormes dans ces régions qui représentent plus de 80% de la superficie totale du pays.

Prudence

En ressources hydriques, les potentialités souterraines ne sont pas à nier. Néanmoins, leur exploitation prête à controverse.
La voix officielle converge sur l’abondance des eaux souterraines et l’intérêt de leur exploitation dans l’agriculture.
Des incitations se multiplient alors pour l’élargissement des périmètres irrigués dans ces régions.
Cependant, des investisseurs potentiels ne semblent pas enthousiasmés par cette thèse qu’ils accueillent plutôt avec appréhensions.
Le premier responsable de Cevital, M. Issaad Rebrab, dont le groupe s’est engagé dans le développement de l’agriculture intensive à travers sa filiale CeviAgro, vient de battre en brèche ce mythe de l’agriculture saharienne estimant que les ressources hydriques dans ces régions ne sont pas suffisantes pour le développement de grandes exploitations.
Ce qu’il y a lieu de retenir à cet égard, c’est le caractère fossile de ces ressources sachant que la nappe albienne qui est la plus sollicitée dans ces régions pour les besoins en irrigation ne se renouvèle pas.
Auparavant, les scientifiques se sont penchés sur les conséquences d’une irrigation mal maîtrisée sur la qualité des sols du fait du taux d’évaporation élevé qui favorise la salinisation.
Ajouter à cela, les conséquences futures de l’exploitation des gaz de schiste que le gouvernement s’apprête à engager malgré son impact désastreux sur les écosystèmes.
Le débat sur l’opportunité de l’investissement agricole dans les régions sahariennes mérite d’être enrichi.

43 Réponses to “Rebrab a-t-il raison ?”

  1. Garfy Says:

    http://www.naturalnews.com/040525_Hungary_GM_corn_burning_fields.html

    500 hectares de champs OGM – en feu – les hongrois n’en veulent pas et ils ont eu le courage d’y mettre le feu

    concernant les nappes de pétrole, ne vous inquiétez pas, elles se renouvellent – mais on ne le dit pas – par contre , le gaz de schiste : attention danger –

    www;polyter.org – renseignez vous – des baobad pour dire stop au désert ………

  2. Raselkhit Says:

    Je n’arrive troujours pas à comprendre tous les participants à ce FORUM tout le monde critique tout sans apporter la moindre étincelle de début de proposition concrète pour n’importe quelle question Le monde entiers trouve des solutions à ses problèmes nous ne sommes même pas capable de proposer unqueconque début de solutions à un tout petit problème « La propreté et l’hygiène dans nos villes et villages »

  3. tous se bruit des citoyens surtout ceux du sud , est du a la fermeture des frontières donc un salaire même de 20 bric ne va pas leurs suffirent donc le problème va durer et tout les solutions ne peuvent rien faire

  4. Noureddine Says:

    ……………excusez mon intrusion,je ne suis ni agriculteur,ni homme riche,mais peut être j’ai un point de vue,ben spécial propos de ce que vous êtes entrain d’envoyer pour la lecture.Une question me tracasse depuis longtemps,est ce que vraiment le débat,ou bien les débats(voir la situation de notre pays) qui nous manquent vraiment!!!??ou bien est ce que les ivrogne qui sont en haut(pouvoir)connaissent au moins ce que vous êtes entrain d’écrire sur ce forum,est ce que parmi vous ,ou parmi nous une personne qui peut passer en acte ?? je suis sure et certain NO ONE,les gens croient toujours a la tawra azziraya qui a mener le pays à la dérive,je suis électricien,j’ai rendu service a pas mal de gens pour allah,c’est tous ce que j’ai pu faire dans ma vie,j’ai un ami qui est actuelement a edmunton(alberta),un ingenieur agriculteur de l’oranie,il est allé voir labas ,ils disent qu’il y’a du travail ,bonne nuit !!!!

    • Raselkhit Says:

      On n’a pas besoin d’être agriculteur pour être poli.Vous insulter des gens que vous ne connaissez même pas en les traitant d’ivrognes (à moins que vous vous soyez souler avec eux).En islam on appelle ceci « le témoignage mensonger qui ouvre les portes de l’enferSans être grand spécialiste on est en droit de donner un avis mais toujours dans la limite de nos connaissances sans avoir à porter atteint ni à la dignité des gens ni à leur honetteté .

      • Noureddine Says:

        oui tu a raison,au moins toi tu connait l’islam,dommage pour nous autres,triste sors!!,même ces gens que t’es entrain de défendre par la voix de notre religion ,font la prière,sourient au gens naïf comme toi,et font toujours leurs besognes,sales job.ATTASS ATTASS MAZAL AL HAL.ce n’est pas demain la veille.Ya akh ce n’es pas des insultes,va cherché d’autres hadiths qui s’appliquent sur le cas de notre pays,tu va voir qu’est ce que l’islam réserve pour ces gens…………..

      • bonsoir tous le monde , je cherche une réponse a ma question qui est la suivante :
        comment on est arriver a devenir champion du monde dans le gaspillage?
        depuis l’arrivé de Bouteflika le pétrole n’as pas descendue au dessous de 60 Dollar en 2000 la recette pétrolière était de plus de 60 milliard de Dollar , depuis cette date 13 ans sont passée , s’il vous plais es qu’il y’as quelqu’un qui peut m’expliquer comment on est arrivé a dépenser 60 x 13 = 720 milliard de Dollar et si on reste a 60 milliard par an , par un simple exemple la dernière tornade qui as touché les USA a était estimer par Obama lui même a un Milliard de Dollar (tout une ville à était raser), l’inondation de Ghardaia 2008 a était estimer au même prix, et d’après le ministre es finance Mr Djoudi la recette pétrolière a dépasser les 1000 Milliard de Dollar , j’ai entendue un financier qui veut nous faire comprendre que si jamais les recettes du pétrole s’effondre on va bouffer les réserves du pétrole en quatre ans et d’après lui on consomme 43 milliard de Dollars / ans , c’es a dire la réserve fiscale , comme a dit un ancien financier on as pas une économie on as une caisse, s’il vous plais dite au gens de travailler et d’éduquer leurs enfants, et de cesser de voler , chaque uns vole a sa façon (moi quand je fait pas mes huit heurs de travail convenablement c’est du vol

        • Raselkhit Says:

          Je suis tout à fait d’accord si chacun faisait un minimum de son travail on ne verrait pas autant de gaspi une étude du Bureau International du Travail a donné les résultats de son enquête pour 2010 .L’algérien est présent (ne veut pas dire travaille) 48minutes par jour à son poste de travail .Nous avons la productivité la plus basse du monde .Le taux d’absentéisme le plus fort du monde .Quand aus chiffres donnés par des « soi disant financier et autres expert en expertise je veux bien mais que l’on nous donne en même temps toutes les données du problème .La réalisation de l’autoroute « EST-OUEST » on nous dit elle a couté tant mais à ce jour je n’ais jamais entendu un expert algérien nous dire ce que cela a rapporté à nos paysans en terme de cout de transport ou même en terme de satisfaction des chauffeurs poids lourds qui font Tlemcen-Tebessa en quelques heures au lieu de 4-5 JOURS auparavant Le seul gaspillage dont je suis prêt à discuter c’est la formation de médecins qui une fois les études gratuites en Algérie terminées ils vont soigner l au fin fond de la Corrèze les paysans français en tant que FFI et nous sommes obligés de ramener des médecins Cubains et Chinois

    • zyriab Says:

      Il est bien entendu que ici ce n’est qu’un forum toutes les bonnes idées doivent être reçues Mais sans avoir à décider pour tous les autres un minimum de connaissances de notre histoire pourrait rappeler que « la tawra ziraia » a rendu sa dignité au khamés algérien grace à quoi il a retrouvé sa dignité si cette révolution a été pervertie par des escrocs et des manipulateurs qui voulaient remplacer les colons français c’est une autre questioon.Si des algériens partent aux USA ou ailleurs c’est trés bien(Allah issahel) nous préférons rester dans notre pays et y travailler malgré toutes les difficultés sachant que rien n’est obtenu sans travail et que seul l’oeuvre humaine peut donner des résultats attendre les bras croisés et regarder ce que font les autres n’a jamais donné de résultats encore moins de moissons ou de récolte (pour rester dans l’agriculture)et surtout donner de l’espoir à nos enfants pour un avenir meilleur et il y a ceux pour qui « l’herbe est toujours plus verte ailleurs »

  5. icuos Says:

    Je pense que Mr Rebrab est à prendre comme exemple par nos riches.Dans ma région, les gens sont assez riches mais n’investissent dans rien, ou bien investissent dans des projets insignifiants, tels que balances publiques, petits frigos, station d’essence, enfin ce genre de trucs. Mr Rebrab investi surtout dans le commerce, cela rapporte mais on voudrait bien qu’il investisse dans la production agricole au nord, dans l’industrie automobile et autres projets dignes d’un milliardaire, parce que entre nous emmener de la marchandise d’autres pays pour la revendre chez nous, ce n’est pas honorifique, acceptable pour un temps mais pas pour toujours. Ce qui serait vraiment intéressant, c’est de produire chez soi pour subvenir aux besoins du pays et exporter vers d’autres pays. Ce qui est à mettre dans l’actif de Mr Rebrab, c’est le nombre d’emplois qu’il a créé. Un bravo à ce MONSIEUR. Il a raison de dire que l’eau n’est pas suffisante pour de très grandes cultures, cela va de soi, il ne faut pas être un génie pour comprendre que le sahara reste un désert, et que les réserves d’eau ne sont pas suffisantes pour de très grands projets agricoles ou autres et surtout qu’elles ne peuvent durer éternellement. L’état devrait revoir sa stratégie concernant la distribution des terres agricoles. En fait il faut énormément d’argent pour l’agriculture, et seuls ceux qui en disposent peuvent produire en quantités suffisantes

  6. icuos Says:

    Vous savez c’est très simple, c’est seulement avec un peu de courage et de bonne volonté que l’on arrive à faire quelque chose, surtout que la terre n’est pas traitresse comme l’être humain. La terre vous donne si vous la travaillez. Moi, j’ai juste un petit terrain d’un are (100 m2) environ, j’ai un habrîcotier, un prunier, un citronier, un cognatier, un néflier, quatre pieds de vignes. Je n’achète jamais de raisins, ni d’habricots ni de citrons, ni de prunes et encore moins de nêfles, j’ai pourtant trois enfants qui ont des enfants soit au total onze personnes. « travaillez, prenez de la peine, c’est le fonds qui manque le moins »………..Pauvre de nous, que faire, si avec ce que nous avons comme terre, on n’arrive même pas à une auto suffisance, vendre notre pays quand le pétrole ne sera plus là,ou manger de la « guernina » c’est un avis aux amateurs de fromage dernier cri, et à ces grands fainéants, demandeurs d’augmentation de salaires et arrivistes de la haute sphère, ces parfaits créateurs de la bureaucratie et ses méfaits paralysants.

    • Garfy Says:

      LE LABOUREUR ET SES ENFANTS

      Travaillez, prenez de la peine :
      C’est le fonds (1) qui manque le moins.
      Un riche Laboureur(2), sentant sa mort prochaine,
      Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
      Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l’héritage
      Que nous ont laissé nos parents.
      Un trésor est caché dedans.
      Je ne sais pas l’endroit ; mais un peu de courage
      Vous le fera trouver : vous en viendrez à bout.
      Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’août.
      Creusez, fouillez, bêchez, ne laissez nulle place
      Où la main ne passe et repasse.
      Le Père mort, les fils vous retournent le champ
      Deçà, delà, partout ; si bien qu’au bout de l’an
      Il en rapporta davantage.
      D’argent, point de caché. Mais le Père fut sage
      De leur montrer avant sa mort
      Que le travail est un trésor .

      • karim bouali Says:

        comme on dit chez nous ,dans notre parfaite darija, si je te connais pas o mon ticul,je dirai bien une parfumerie, plus beaux parleur que les algeriens ,tu meurs,on a herite ca de ces grandes gueules que sont les francais, a la difference qu eux autres ,ils travaillent leur pays, ils en ont fait un beau pays,propre developpe et accueillant, le plus visite au monde, alors que nous autre, on en afait une vraie poubelle, et au nom de l islam et d allah, parceque a chaque pas ou action qu on fait on repete bismiallah, mais comme on fait pas trop de pas ni d action ,c est pas non pus suffisant, et rabrab qui dit que la nappe d eau du sahara n est pas renouvelable, a t il oublie que kaddafi en a deja pompe pus de la moitie, alors que la libye la finisse ou l algerie, ca ne change aucune donne…mais helas, quand les problemes s entassent et s accumulent, les solutions deviennent difficiles, et depassent les capacites des hommes, surtout quand ces derniers ne sont pas honnetes et n ont pas de saines intentions…

    • Agronome. Says:

      Ya Si Icuos, Barak Allah oufik. Merci pour ce témoignage plein de sagesse. Il montre qu’avec un peu de soin donné à la terre, elle peut nous le rendre mille fois.
      J’ai vu à Alger une famille qui avait la chance d’avoir une petite cour et un tout petit jardin.
      1- dans la cour une petite dizaine de poules pondeuses réformées nourries avec les restes de repas produisaient les oeufs pour la famille.
      2- dans le jardin, un citronnier couvrait les besoins de la famille et des voisins. Et les jeunes enfants vendaient le reste près du marché durant le Ramadhan. Il y avait même un bananier qui produisait quelques régimes. Dans la cour une vigne donnait de belles grappes de raisin (mais parfois les grains étaient attaqués par des maladies).
      3- A Aïn Touta, j’ai souvenir d’une voisine dont la vigne plantée dans la cour donnait tellement de grappes de raisins, qu’un commerçant était appelé. Moyennant finances, il faisait la récolte (plusieurs cageots).

      SUGGESTIONS:

      Idée d’investissements pour des pépiniéristes:
      – 1 produire des plats de vignes pour les cours des maisons et le rez de chaussée des immeubles, les espaces libres dans les administrations et usines,
      – 2 produire des plants d’agrumes, d’avocatiers, pommiers, framboisiers,…pour les particuliers (pourquoi pas une vente par correspondance grâce à internet?),
      – 3 mettre en vente dans des super marchés et fleuristes des plants de tomates, courgettes, …
      – 4 encourager la mise à la disposition de lopins de terres urbains dans le cadre de jardins familiaux.
      – 5 encourager la disponibilité locale de motoculteurs.

  7. AA MAHMOUD Says:

    Bonjour

    Personne n’ à le monopole de la solidarité et du soutien à nos jeunes chômeurs et nos jeunes en détresse.

    La création d’emplois et de valeurs est un processus socioéconomique qui peut être complexe mais qui ne se décrète pas dans les salons , il faut avant tout des hommes de courage , des travailleurs qui ont une vision moderne de leur société , pour cela il faud des hommes courageux , honnettes , compétents capables de diriger des hommes et leurs faire accepter des décisions difficiles mais courageuses et néanmoins nécessaires.

    Et pour diriger des hommes , il est nécessaire d’ être respectables , respectées capables de transcender le peuple vers un but commun

    il faud aussi encourager la liberté d’entreprise et d’entreprendre pour les hommes et pour les femmes , libérer et encourager le crédit pour entreprendre et créer de la valeur et de la richesse

    On ne construit pas une nation avec des enfants de chœurs

    Généralement quand on insulte ses interlocuteurs parce qu’on est pas d’accord avec eux , en règle général ,c’est que l’on est intolérant à la différence , arrogant et souvent pas très instruit .

    l’économie n’est pas une science exacte et tout un chacun à le droit d’avoir un avis , mais méfions nous des pseudos bonnes intentions de gens médiocres .

    Je ne voit pas en quoi le fait de demander un code communal moderne permettant aux maires plus de pouvoir et une fiscalité locale plus dynamiques tout en intégrant dans chaque projet des critères de durabilité soit ridicules ( sinon merci de nous dires pourquoi !!! messieurs les je sais tout) , il faut vivre l’algérie tout les jours et vivre de son travail pour se rendre compte de la médiocrité de nos élus locaux et du potentiel existant gâché.

    Ce n est pas moi qui ai voté la loi criminalisant le faite de « harguer «  » adressez vous a votre député , une loi totalement ridicule j’en conviens.

    Mr rebrab n’a pas besoin de beni oui- oui chkimeurs , et je pense qu’il serait d’accord sur le fond avec moi…

    Même si je considère qu’importer 400 000 véhicules par an ‘ sans parler de tts les engins inutiles que nous importons ) et un véritable pillage de nos ressources sachant que nous maintenons le prix de l’essence et du gazole à un prix ridicule ce qui n’encourage personne à le rationaliser , et de ce faite nous devons en importer la moitié pour notre consommation interne , sans parler que nous n’ avons aucunes usines pour construire ses voitures et que nous allons devoir construire 4 raffineries pour subvenir aux besoins de notre consommation interne , de la pure folie… sans parler de la consommation en eau si rare mais indispensables au fonctionnement de ses raffineries

    Si vous en avez les moyens faites un tour au Danemark ou en Norvege , deux pays autonome en pétrole et en gaz et comparer le prix du gazole et de l’essence à la pompe.

    il y’a deux an , j’ai récolté 20 tonnes de pois chiche , j’ai mis deux an pour l’écouler… même les vendeurs de kerrenn, n’en veulent pas préférant le calibre plus gros du canada…

    Je vous laisse responsable Mr ghandi de votre appel aux crimes, changez de surnom , je pense que polpot vous conviendrait mieux…

    bonne nuit, demain , je sème 2 hectares de pastèques , que je cultive sans eau ….

  8. AA MAHMOUD Says:

    Je répondrais plus tard à ses donneurs de leçons qui n’aiment pas apparemment le débat et la critique constructive , pour le moment je me lance dans le semis d’ un hectare de kesberr et krafezz qui ne demande pas grand chose en investissement si ce n’est du courage , de la sueur et un peu de bon sens et un peu d’eau, comme quoi ….

    AU ramadhan je vendrais in chaa allah à mR GHANDI ET Mr rashelkhit 100 da la botte de kesberr et 200 da celle de krafezz

    • Montreal Dz Says:

      rabi i3awnak, c ca que ca prend pour changer des chose. dews travailleur pas des grandes gueules .

    • Raselkhit Says:

      Que ce soi du kosbor ou toute autre chose Allah youffek que Dieu te vienne en aide Car seul le travail est payant .Comme en toute oeuvre avec l’aide de Dieu il y a toujours un résultat positif quan il y a travail ouvrage volonté sueur et sincérité

  9. boudia Says:

    cette generation d algeriens sont des magouilleurs et feneants isl veulent le gain facile l agriculture c est dure pour eux car la vraie misere est loin

    • Agronome. Says:

      Attention, il faut dire aussi que nous n’avons pas assez introduit de machines agricoles. Par exemple:
      1- regardez comment les agriculteurs récoltent la pomme de terre: à la main!!! Il est possible de construire de petites arracheuses de pommes de terre tirées par des motoculteurs ou tracteurs.
      Il faut que nos ingénieurs machinistes développent ce petit matériel. Sur quoi portent leurs mémoires de fin d’études?
      Des soudeurs ayant un minimum d’expérience peuvent aussi fabriquer de petits modèles simples disponibles sur you tube.
      2- regardez comment on récolte les olives! aller voir sur you tube la récolte mécanique. Je ne parle pas de grosses machines, mais de petits « peignes mécaniques ».
      3- on ne peut critiquer le petit fellah, le jeune chômeur tant qu’on propose pas du matériel réduisant la pénibilité du travail agricole.

      • Garfy Says:

        Et pour tous les foyers un composteur maison – où mettre tous les déchets organiques pour faire un compost ……….

  10. Raselkhit Says:

    Le présent débat sur l’agriculture est malheureusement à mon sens posé d’une manière un peu trop subjective.Nos besoins alimentaires ne seront satisfait que lorsque l’on se mettra au travail et surtout ne pas essayer de casser tout ce qui se met en place par méconnaissance et surtout par ignorance du dossier Comme à notre habitiude nouds critiquons tout et tous sans jamais vouloiur apoprofondir la question Comme le disait (allayerhamou)le docteur Chaulet l’autoflagellation c’est notre sport national.Désc que quelqu’un propse une idée tout le monde trouvera à la critiquer et petrsonne à l’améliorer.Notre souci est de toujours casser les compatriotes jamais les encourager ou apporter des améliorations et des solutions .Le monde entiers avance et tout un chacun essaie d’apporter sa pierre à l’édiffice .Nous (relisons nos forums)c’est toujours pour dire non ce n’est pas bien sans jamais proposer d’autres solutions surtout que la pluspart des intervenants n’ont aucune idée de la question .Et si nous nous mettions au travail à la réflexion sans arrière pensées sans haine et sans jalousie .A cez moment je suis convaincu que Dieu nous viendra en aide

  11. abdelkader Says:

    J’ai vu un très beau périmètre de 1000 ha aménagé avec des canalisations souterraines et avec une pression forte (+ de 4 kg/cm ) à la prise au niveau de chaque parcelle dans la région de b
    Brézina avec un très beau barrage il y a 2 ans environ mais je ne sais pas si vous aller me croire « ce périmètre est complètement abandonné  » pas 1 seul Ha de cultivé . j’contacté sur 1 de cet site cévital qui pourait ètre intéressé mais aucun réponse. Dans ce périmètre on peut commencer à cultiver 1 semaine au grand max ……………………….. actuelllement que devient ce périmètre ??????

  12. l’agriculture est l’affaire de tous.Le budget de l’état ne suffit pas pour prendre en charge à lui seul les problèmes liés au développement de l’agriculture.Les riches doivent investir dans ce secteur porteur , les banques peuvent les soutenir financièrement.
    l’objectif à atteindre :c’est l’autosuffisance alimentaire même s’il le faut dans 20 ans.
    eau: il faut beaucoup d’eau pour l’irrigation, utiliser les techniques
    nouvelles de la micro-irrigation.Nous disposons d’une nappe
    de 40.000 milliards de m3 d’eau sous terre saharienne.Cette nappe est partagée par l’Algérie, la Tunisie et la Libye. Créer des
    exploitations de surface moyenne pour consommer moins d’eau.
    Inciter les jeunes à travailler dans le secteur agricole par des
    aides de toutes sortes : attribution de logements, aide à la construction de logement,aide sociale pour se marier.Développer les régions du sud pour éviter l’exode vers le nord.

    • Raselkhit Says:

      On ne peut compterb sur l’état pour tout y compris le mariage .Ne peut -on se marier avec juste un strict minimum une petite fête entre amis et que le couple pûisse « batir son nid »sans avoir à dépenser des millions en fêyte futile et inutilejuste pour montrer aux voisins celà doit cesser nous avons à batir un poays à construire une économie à apprendre à travailler et non seulement à consommer

  13. ouhachi Says:

    Déjà qu’il n’y aucune étude sérieuse de faite sur la perdition des terres agricoles du Nord qui ont été englouties par le béton pour aller encore occire les terres du Sud sans discernement. Les responsables de ce pays doivent se saisir de ce problème avec plus de sérénité et trouver des solutions à long terme car le bricolage n’est pas fait pour un pays qui aspire à un avenir stable et à la quiétude de son peuple. Dans l’état actuel il n’y aucune transparence sur le sujet, car il s’agit là d’un sujet qui nécessite un grand débat.
    L’Etat doit se pencher sur cette question, trouver des solutions aux obstacles qui viendront se grever autour d’une surexploitation de ressources hydriques pour les besoins d’une agriculture intensif dans le Sud.
    Et arrêter ce carnage qui s’opère au niveau de la terre agricole de la Mitidja, réorganiser le secteur de l’agriculture de A à Z ou nous risquons dans le future d’importer le persil de l’étranger

    • Raselkhit Says:

      Nous pouvons être d’accord sur une étude un peu plus poussé sur la question .Mais d’abord soyons honnête dés que l’état prévoit quelmque chose immédiatement des voix « autorisés » s’élèvent pour protester et demander des études préalables quitte à durer le temps qu’iul faut .Que nous propose-t-on l’immobilisme que ces braves gens nous proposentr des soplutions et si l’état avance quitte à faire des erreurs Mais surtout pas l’immobilisme le monde avance et il ne nous attends pas

  14. Et comment, bien sur qu’il a raison, notre Etat, le système, son gouvernement et ses assemblées naviguent au gré des événements, sans ancre ni boussole.
    Pour ce qui est de l’exploitation des gaz de schistes le Peuple algérien doit fermement s’y opposer.

  15. belkada Says:

    arrêter SVP de dire , il faut , il faut , vous me rappelez les conseillers du ministre de l’Agriculture qui sont passés directement de leur université à leur douillet bureau . L’agriculteur , c’est quelqu’un qui doit aimer , je dis bien aimer la terre , et non l’argent qu’il peut en tirer. J’ai vu des gens ne pas dormir quand il y a de la grêle ou autre , quand dans les étables leurs vaches sont sur le point de mettre bas. Il n’y a pas de place dans ce secteur pour le salariat. Et on ne peut pas remplacer la banque par de petits nababs qui ont seulement de l’argent et dictent leurs lois aux paysans. Le jour où l’on a fait le contraire ,on a commencé à tout importer de la patate du Canada , des oeufs d’Espagne , de l’ail de Chine.Et faites vite avant que cette espèce rare d’agriculteurs ne disparaisse ( et l’on pensera alors aux Marocains , aux Egyptiens pour leur remplacement ) ou abdiquent devant l’avancée impitoyable du béton et des bulldozers.

  16. Rezki hamani Says:

    Un débat glogal en toute liberté, sérieux et responsable, est nécessaire entre spéciallistes, professionnels … de la question : ce que vous avancez est tout aussi intéressant que l’avance de Mr Rebrab ! Seulement le débat est un peu « chahuté » car il porte sur l’emploi au sud algérien et non sur l’agriculture dans le sud algérien ! L’obligation de trouver des emplois pour chomeurs va encore biaiser le débat … L’incendie en la demeure … il faut faire quelque chose … du n’importe quoi !!! Et nous sommes dans ce cas précis !!!!

  17. Raselkhit Says:

    Une première remarque au sujet des ressources hydriques »insuffisantes » Alors on ne veut toujours pas parler de l’ALBIEN avec ses immenses richessesen eaux ou doi-‘on laisser ces richesses « aux générations futures » Mais reste le problème de fonds Déjà au nord il est impossible de trouver de la main d’oeuvre pour l’agriculture vouloir en trouver dans le sud c’est une véritable fumisterie (L’hiver passé à 3 000DA la journée on ne pouvait trouver lde la MO pour arracher les orangesà Boufarik) à l’ouest du pays les agriculteurs demandent l’ouverture des frontières pour faire venir des marocains (qui eux travaillent) Le chomage en Algérie est une intox politique à travers tout le pays les petrits chantiers de BTPet surtout d’Hydraulique impossible d’avancer par manque de MO certains chantiers prennent jusqu’à un an de retard par manque d’ouvrier NON qualifié et quels que soi les saires offert .Il est vrai que l’hiver a été rude .Non seulement les gens ont perdu la notion travail mais LE PLUS IMPORTANT C’est notre presse nationale qui erncourage les grévistes sans raiso net encourage les refus de travail en justifiant cet état de fait pazr la soi disant corruption de l’état algérien sa,ns définir la corruption uniquement lancer des slogans vides et creux pour préparer « le printemps arabe » qui tarde à venir selon BHL

    • Agronome Says:

      Vous soulevez à juste titre la question de la main d’oeuvre en agriculture. Je me rappelle avoir goûté à cela quelques jours: « el machkar », ramasser les sacs de grains de blé derrière la moissonneuse-batteuse ou avoir conduit tout un après midi de décembre un tracteur pour des labours (je n’ai jamais eu aussi froid de lla vie).

      L’agriculture est un travail pénible. Il faut soulever des matières pondéreuses et effectuer des gestes répétitifs en plein air quelque soit le temps. Cela éloigne les jeunes. Par ailleurs, il nous faut produire massivement de quoi nourrir 37 000 000 d’Algériens. La mécanisation et la motorisation s’imposent. De nouveaux équipements sont à fabriquer localement. Pour qui souhaite se lancer dans la production de petits matériels, il suffit d’aller voir les mécanismes astucieux mis en ligne sur you tube par d’ingénieux bricoleurs et agriculteurs.

      Dans le cas de la récolte des fruits, il existe des techniques tels les secoueurs d’arbres. il nous faut construire du petit matériel. Des soudeurs peuvent aider à la mise au pont de ces petites machines. Mais que font nos ingénieurs?

      Matériel pour planter et semer:
      -semoirs pour semis direct,
      -appareil pour planter les pommes de terre,

      Matériel d’entretien des cultures:
      -pulvérisateurs à large envergure,
      -épandeurs d’engrais à large capacité,
      -remorques spéciales pour épandre le fumier,

      Matériel pour récolter:
      -moissonneuse-batteuse à trémie,
      -presse à balles rondes (paille, foin),
      -arracheuse de pomme de terre,
      -récolteuse de pomme de terre,
      -récolteuse de légumes (oignon, tomates, …),
      -secoueurs de troncs ou de branches pour récoltes des olives et des petits fruits (prunes, abricots,…),

      Matériel pour transporter et manipuler:
      -fourche à l’avant des tracteurs,
      -godets à l’avant des tracteurs,
      -généralisation des big bag pour semences et engrais,
      -convoyeurs à bandes,
      -petites remorques attelages trois points,
      -remorques double essieux,

      Matériel spécifique à l’élevage:
      -broyeurs à grains, appareils à granulés (pellets),
      -citerne à eau,
      -appareils pour abreuvement automatique dans les bâtiments d’élevage ou en plein champs,
      -clôture métallique, clôture électrifiées,
      -mangeoires métalliques, mangeoires pour distribution des aliments granulés et foins-paille en plein air,

      • AA mahmoud Says:

        le matériel coute très très chère , le scandale de la faillite de la salem filiale de la crma à envoyer plus de 50 000 agriculteurs devant les tribunaux ou vers le liquidateur de la salem qui leur réclame des remboursements anticipés avec des taux d’intérêts exorbitants pour rembourser le matériels acquis!!!

        certes , certains agriculteurs n’ont jamais rembourses un dinars , on se demande ce que faisaient les responsables et agents de la crma et de la salem dont les salaires était surement inversement proportionnel à leur productivité et efficacité….

        Résultat : la salem a fait faillite , la crma à perdu son agrément de banque et des centaines d’agriculteurs ne peuvent plus bénéficier d’aucuns crédits à la badr ni aucune autres banques d’ailleurs

        D’autres parts le manque de maturité, de formation , leurs ages et le manque voir l’inexistence de conseillers agricole n’encourage pas les agriculteurs à se regrouper , sans parler des risques de litiges , droit du contrat , justice , etc etc

        Je ne vois pas comment on peut récolter des pêches ou des abricots sans passé par une main d’œuvre consciencieuse et responsables…..

        Il n’y a pas de problèmes de main d’œuvre , il faut savoir payer le travail à sa juste valeur en tenant compte de sa pénibilité , etre réglo avec les salariées , l’algérie se modernise ,et les jeunes aspirent à des métiers plus valorisants , car le métier d’agriculteur ou d’éleveur est pénible , peu valorisé par lés médias et encore moins par notre classe politique.

        D’autres part , il ne s’agit pas d’acheter du matériel moderne , il faud pouvoir aussi le réparer , avoir les pièces de rechanges disponibles au moins pendant 10 ou 15 ans , et cet équipement doit être suffisamment puissant et robuste pour en faire de la prestation afin d’amortir le plus vite possible votre investissements

        il faud trouver le bon chauffeur possédant de bonnes notions de mécaniques…… et enfin pour pouvoir acheter ce type d’équipement il faud avoir de grandes surfaces , et donc avoir les moyens et /ou le cash nécessaires pour acheter des terres pour s’agrandir à moins d’etre un  » » » industriel , importateur , ou trafiquant » » , car bien entendu notre chère BADR NE FINANCE PAS L’ACQUISITION OU L’ACHAT DE TERRES pour les agriculteurs

        Un «  »célèbre minotier » » nous à récemment traités d’assistés , un comble pour un minotier !!!!

        • Merci AA Mahmoud d’avoir soulevé le problème de la SALEM…je vais vous étonner en vous racontant un truc…
          j’ai travaillé dans le secteur au sein d’un e Entreprise et j’ai eu à participer à la livraison du matériel agricole au profit des fellahs dans le cadre du leasing Salem….
          Un jour , un fellah m’a surpris en m’annonçant que le tracteur livré à l’époque par la Salem pour 1 800 000 DA se vendait au marché de SIDI AISSA à 1400 000/1 500 000.
          Après des recherches ,j’ai constaté que les tracteurs et autres matériels cédés par la Salem n’avait aucune mention sur les cartes grises (gage envers la Salem)… si bien que les fellahs qui avait jusqu’à 45% de soutien sur le matériel s’empressait d’aller le revendre à un prix inférieur au prix d’achat.
          Les responsables de la Salem n’ont pas protégé les interêts de la société….
          En plus , aucun suivi par la Salem su matériel livré…

    • gandhi Says:

      vous êtes un bon membre et serviteur du pouvoir. le problème de l’Algérie est clair et tout le monde le connait. c’est les traîtres du pouvoir mafieux illégitime (ce n’est pas pas des slogans vide mais des réalités). mettre la faute sur les algériens en les traitant de faignant c’est trop facile surtout en fermant les yeux sur les révoltes populaire partout en Algérie (croyez vous qu’un feignant osera affronter l’armée et prendre le risque de mourir?)et les haraga (il faut pas généralisé) et en plus a vous entendre parler de l’agriculture en Algérie, on l’impression qu’on utilise toujours les moyens et techniques du moyen age et c’est pour ça que les algériens ne veulent pas travailler. si l’Algérie ne va pas bien il faut chercher les responsables qui sont ni plus ni moins que ceux qui sont sensé gérer ce pays et veiller a sa sécurité. vivement la révolution (mort au cons).

    • slimane yakoub Says:

      Je suis daccord avec vous au sujet de laisser quelque choses aux generations futures. On a bouffer tout le petrol, on a detruit les terres agricoles, on a pollue les plages. Nos enfants, un jour nous en voudront pour cela.
      Par contre, ca ne m’etonne pas que les gens ne veuillent pas ramasser des oranges pour 3000 DA par jour, quand on a un system qui encourage la speculation, la rente et les activites illicites qui rapporte 10 fois plus avec 10 fois moins d’effort.

  18. @ mahmoud ,je suis tout a fait d accord avec ce que tu vient de dire ,et j ajouterai qu il faut une politique a retenir ces populations dans leurs regions et les inciter a travailler leur terre plutot que de venir s agglutiner dans les bidonvilles des grandes villes ! Il faut coordonnées tous les services de l etat et rapidement

  19. ait abderrahim mahmoud Says:

    Ne confondons pas tout au risque de désorienter tout le monde , Mr rebrab ne concoit l’agriculture que sur des milliers et des milliers d’hectrares avec des centaines et des centaines de forage , nous ne sommes pas et ne parlons pas du tout de la meme agriculture .

    Mr rebrab parle de projets pharaoniques très ambitieux comme on aime en Algérie et qui finissent par grever le budget de l’état . l’eau est et sera une contrainte majeure si on parle d’agroindustrie , mais si on parle d’agriculture a taille humaine et d’agriculture familiale , c’est une autre histoire , à condition d’avoir des gens sérieux , rigoureux , comptables des deniers publics et une fiscalité foncière et pastorale intelligente .

    Il faud mettre en place dans tout projets d’investissements des critères de durabilité et des critères d’emplois.

    Faisons de la faiblesse du niveau de notre agriculture , une force

    Pour cela il faud absolument investir dans une production de qualité , un secteur agroalimentaire de qualité qui produit de l’alimentation de qualité et non pas de la merde transformée

    ce qui veut dires des produits chères à produire , mais qui rémunère bien le producteur locale , les citadins doivent faire des arbitrages ( et etre sérieux quand aux choix de leurs dépenses , parfois ridicules) et à l’état de venir par une politique d’allocations familiales ciblés de venir en aide aux plus démunis mais aussi aux gens qui font l’effort de travailler…..

    Maintenir le prix du lait produit en Algérie à 42 da est un non sens quand tenu du cout de revient de l’importation de la poudre de lait depuis 10 ou 20 ans

    On ne peux pas faire de la qualité et la vendre pas chère , c est impossible , la politique de subventions des produits alimentaires est un véritable pillage de nos ressources et destruction de la production locale .

    Sous le prétexte fallacieux de venir en aide aux plus démunis , on a au contraire paupériser l’ensemble de notre agriculture , intensifier l’exode rural , et sous investit dans ce secteur stratégiques et au combien pourvoyeurs d’emplois qualifiées et non qualifiées

    Le mal est profond , pour parler de développement local il faudrait avoir un code communal moderne , une fiscalité locale afin d' »avoir des gens compétents capables de prendre en charge la destinée de leurs régions et lever un impôt local en fonction des richesses locales qui viendraient en complément des dotations de l’état , cela nécessite une certaine démocratie locale prélude à une démocratie tout court …… l’eau , la salinité etc etc ne sont que des aspects techniques tout a fait gérables .

    Le véritable enjeux , c’est la rémunération final de celui qui produit de la valeur ajouté et qui crée de l’emploi

    n’oubliez pas que l’agriculture algérienne est un secteur qui fonctionne sans système bancaire et sans système assurentiels efficace

    un pauvre qui ne cherche pas de travail et qui ne veux pas travailler est un parasite

    • rachid Says:

      N’importe quoi

    • kamel Says:

      Tout à fait d’accord avec vous et j’ajoute concernant Mr Rabrab et ses semblables importateurs automobiles de cesser de remplir les caisses des sociétés coréennes par l’argent du pétrole qui devrait justement être réinjecter pour le développement des régions du sud. Ce monsieur n’est en réalité qu’un chakib khalil Bis mais plus intelligemment. Que nos banques fassent profiter ceux qui utilisent l’argent du pétrole dans des projets d’innovation au niveau local (fabrication de matériels agricoles, matériaux de construction, barrages, retenues, habitations, routes, santé, formations etc..) au lieu de les attribuer à des beznassis (des milliards de dollars de bénéfices par l’import import). On nous parle de créateur d’emplois ? Ifri, danone, et pourtant ce sont des centaines de millions d’euros que l’état lui accorde, on aurait souhaiter que ce monsieur finance des projets qui limitent la dépendance du pays et décomplexent le créateur algérien au lieu de chercher à lui apprendre à consommer plus , comme le fabrication de le pièce détachée, le montage d’engins agricoles, et industrielles, etc. En tout cas c’est mon avis qui sans doute ne va pas plaire à beaucoup de personnes, merci au journal el watan.

      • Raselkhit Says:

        Il est trés regettable que beaucoup de nos compatriotes continuent à donner des avis sur des dossiers qu’ils ne maitrisent pas du tout et c’est sur la base de rumeurs de dires de tayebbet el hamam qu’ils essaient de faire des analyses .Je voudrais tout simplement rappeler que M.Rebrab avait commencé sa carière d’investisseurs par la réalisation d’un four martin pour la fabrisation d’acier à partir de métaux de récupération .Aujord’hui c’est le premier investisseur industriel dans notre pays faut venir à Bedjaia pour voir .

  20. L’agriculture saharienne mérite une prise en charge par l’État,qui doit , pour des « impératifs de stabilité et de sécurité nationale – pris au sens large – l’ériger en « programme de développement » réfléchi à mettre en œuvre graduellement par les intervenants publics d’abord, et soutenu par des actions individuelles concrètes , initiées et développées en fonction de ces mêmes impératifs. objectifs servant

    • il faut essayer le desert differere d une region a l autre et puis pourquoi parler de l agriculture intensive parlons seulement de l autosuffisence. par ailleuers qui peut affirmer que les nappes ne se renouvellent pas. concernant le gaz de de shiste ILFAUT ETRE PRUDENT ET RESPONSABLE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :